Publicité

Le meilleur moment pour publier sur les réseaux sociaux

  • Réseaux sociaux 2 pixa bay - geralt.jpg

    En France, Twitter se réveille l'après-midi (PixaBay/geralt)
  • D'après une étude portant sur 144 millions de publications, la personnalisation des publications génère "un engagement maximum".

    Selon que l'on vit à Paris, Tokyo ou New York, on ne tweete pas de la même façon. Surtout si l'on veut toucher un maximum de personnes. En France, le pic de réactions se situe durant la seconde moitié de la journée de travail. Au Japon, ce pic a lieu en dehors des heures de travail alors qu'aux Etats-Unis c'est en début de la journée de travail que les réactions sont les plus nombreuses.

    Selon une étude menée par le site Klout, il est inutile de fixer une règle d'or valable pour tous et partout. Mieux vaut faire preuve de souplesse : "les horaires de publication doivent être personnalisés afin d'obtenir un engagement maximum". Ainsi, l'activité sur Twitter baisse de près de la moitié le samedi et le dimanche par rapport aux autres jours de la semaine. Dans le même temps, Facebook est moins affecté par le week-end et maintient un niveau d'activité élevé. 

    Au cours de la journée, l'engagement sur Twitter est plus variable que sur Facebook qui montre une plus grande stabilité. Mais les deux réseaux sociaux se retrouvent pour enregistrer des pics secondaires de réaction après la journée de travail entre 19 et 20 heures.

    Les deux premières heures

    "Globalement, sur la plupart des réseaux, on enregistre la majorité des réactions au cours des deux premières heures de la publication du message original" constate Klout. Mais, là encore, Twitter se caractérise par sa vivacité : 50 % des réactions ont lieu durant les 30 premières minutes alors que Facebook n'atteint le taux de 50 % de réactions qu'au bout de deux heures.

    L'étude Klout a été réalisée sur la base d'une analyse de 144 millions de publications et d'un milliard de réactions ("J'aime", Retweet, commentaires...). Les données de cette étude sont disponibles en open data : https://github.com/klout/opendata

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité