Jamespot part à la conquête du marché espagnol

  • L’éditeur français de solutions de digital workplace vise notamment le segment des ETI et des PME qui présente "un très fort potentiel de croissance".

    Dix-huit ans après sa création, Jamespot se lance sur le marché espagnol. Un terrain que l'éditeur français de solutions de digital workplace connait déjà : ses logiciels équipent des entreprises françaises qui opèrent en Espagne notamment Renault et Totem une filiale européenne d'Orange.

    Jamespot vise particulièrement le segment spécifique des entreprises de taille intermédiaire et des PME qui présente "un très fort potentiel de croissance" selon l'éditeur. Une équipe hispanophone de quatre personnes sera dirigée par Eric Bounyavath : "l’ouverture du marché espagnol est plein de promesses pour le développement commercial de Jamespot, avec un marché acheteur de réseau social collaboratif et d’intranet et sur lequel il n’y a pas tant de concurrence".

    Partenariats avec des ESN et des cabinets de conseil

    Le déploiement se fera sous la forme de partenariats avec des entreprises locales de confiance : cabinets de conseil en transformation digitale, entreprises de services du numérique.

    Fondé en 2005, Jamespot a procédé à 6 acquisitions depuis 2014 (Human Knowledge, Sonetin, Yoolink, Open Agora, Seemy et Ftopia) et revendique plus de 300 clients, soit plus de 400 000 utilisateurs en France et à travers le monde.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".