Publicité

Qwant lancera une messagerie sécurisée en septembre

  • qwant_annonce.jpg

    Une nouvelle messagerie pour les internautes soucieux de leur vie privée (Qwant)
  • Le moteur de recherche français va lancer une série de nouveaux services dédiés au courriel, à la cartographie et au paiement en ligne.

    Qwant s'apprête à conquérir de nouveaux territoires. Le moteur de recherche français a annoncé le lancement de nouveaux services dès le mois de septembre prochain : une messagerie électronique (Qwant Mail), un service de cartographie (Qwant Maps) et un système de paiement mobile (Qwant Pay) verront le jour ainsi qu'une plateforme dédiée à l'actualité sportive (Qwant Sports) qui sera opérationnelle dès le mois de juillet 2018.

    Eric Leandri, co-fondateur et président de Qwant, a indiqué que Qwant Mail serait une messagerie sécurisée, chiffrée et non intrusive. Quant au service Qwant Maps, il permettra de localiser l'utilisateur à la demande mais ne conservera aucune trace et ne fera aucun usage de ses données.

    Neutralité des résultats

    Qwant espère ainsi concurrencer Google et ses applications utilisées par des centaines de millions d'internautes à travers le monde. Un pari audacieux pour l'acteur français qui met en avant le respect de la vie privée et la neutralité des résultats : "Qwant est le premier moteur de recherche qui protège les libertés de ses utilisateurs et veille à préserver l'écosystème numérique".

    Qwant affiche ainsi la couleur pour mieux se démarquer de Google et de sa politique de traçabilité des internautes. Ce message ravira les utilisateurs les plus sensibles au respect de leur vie privée mais il est difficile de savoir s'il permettra de tailler des croupières à Google. Ses parts de marché de la recherche en France s'élèvent en effet à 91,5 % et ne sont à ce jour jamais passées sous la barre des 90 %.

    Fondé en 2011, Qwant revendique 2,6 milliards de requêtes enregistrées (en 2016) et 70 millions de visiteurs uniques par mois. Ses effectifs s'élèvent à 164 personnes pour un chiffre d'affaires de 3,5 millions d'euros en 2017.

    Sur le même thème : 

     

     

     

     

     

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.

    Serda Formation Veille 2023