Publicité

Le gouvernement lance un Observatoire de l'édition scientifique

  • obs-editscien.jpg

    Le gouvernement lance un Observatoire de l'édition scientifique
    L'Observatoire de l'édition scientifique est créé pour une durée de cinq ans (Pixabay / Mahmoud-Ahmed)
  • Roselyne Bachelot-Narquin et Frédérique Vidal ont installé cette nouvelle instance de concertation qui succède au Comité de suivi de l’édition scientifique.

    C'était un engagement du deuxième Plan national science ouverte présenté au mois de juillet dernier : un Observatoire de l'édition scientifique vient d'être installé par Roselyne Bachelot-Narquin, ministre de la Culture, et Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur. Cette instance de concertation  entre les acteurs de l’édition scientifique (privés et publics) et le monde de la recherche est créé pour cinq ans et succède au Comité de suivi de l’édition scientifique.

    Présidé par Christine Cherbut, cet observatoire conduira des études et collectera des données destinées à mieux connaître le secteur des revues et des ouvrages scientifiques. Sans surprise, il aura également vocation à aborder les enjeux de la science ouverte. Ces études lui permettront de faire des recommandations aux autorités politiques.

    18 membres, 4 collèges

    Composé de 18 membres, l'Observatoire de l'édition scientifique disposera de quatre collèges : un collège de l’édition privée, un collège de l’édition publique, un collège des chercheurs et un collège des professionnels de l'information scientifique. Plusieurs personnalités en feront également partie : 
    Daniel Renoult et Jean-Yves Mérindol, auteurs de deux rapports récents ainsi que des représentants du ministère de la Culture et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation.
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Veille 2020.PNG