Publicité

La Bretagne obtient son extension internet : les sites web en .bzh seront sur la toile en juin

  • 273 1 actu BZH CJO.jpg

    "Je soutiens le .bzh" en breton. (DR)
  • Les entreprises et les associations seront les premières à pouvoir habiller leur site internet aux couleurs de la Bretagne.

    Les premiers noms de domaine estampillés "made in Bretagne" - en .bzh - sont attendus pour juin 2014. Un accord vient d'être signé entre l'Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann), l'organisme gérant l'attribution des noms de domaine de l'internet mondial, et l'association www.bzh, ponctuant ainsi 10 ans de mobilisation de la part du collectif local et du Conseil régional de Bretagne.

    Selon la procédure de l'Icann, des tests techniques seront programmés d'ici le mois de juin afin de valider la capacité de la plateforme technique de .bzh et ainsi la rattacher à la toile mondiale. Celle-ci est conçue par l'Afnic, l'office d'enregistrement du .fr. La priorité d'obtention de la nouvelle extension sera donnée aux entreprises et associations titulaires de marque avant une ouverture à tous, sur la base du "premier arrivé premier servi", dès le mois d'octobre.

    Alors que la ville de Paris, l'Alsace, l'Aquitaine, l'Ecosse et la Galice se préparent elles aussi à ouvrir une extension locale, la Catalogne dispose déjà de son .cat.

    Bretagne.bzh ?

    Militant depuis 2004 pour promouvoir sa langue et sa culture par le biais du .bzh, l'association www.bzh avait reçu plus de 21 000 signatures de soutien sur la pétition qu'elle avait mise en ligne. "Le .bzh fait partie des pionniers des nouvelles extensions françaises, il était donc naturel qu’il soit un des premiers à signer le contrat avec l’Icann", explique dans un communiqué Mathieu Weill, directeur général de l'Afnic. Le président du conseil régional de Bretagne, Pierrick Massiot a d'ores et déjà affirmé que la Région Bretagne basculerait dès que possible son site internet en .bzh.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité