Publicité

Intelligence artificielle : l'Etat va expérimenter 15 nouveaux projets

  • ia_projetsadmin.png

    L'IA pour libérer les agents de certaines tâches (gouvernement.fr)
  • Le gouvernement va apporter un accompagnement scientifique et stratégique à quinze projets destinés à améliorer les services publics.

    1,5 milliard d'euros sur cinq ans. C'est le montant de l'investissement gouvernemental en faveur de l'intelligence artificielle dans la transformation numérique de l'administration. 

    Cette "stratégie ambitieuse" passe par le soutien apporté à des projets qui seront déployés dans les différentes strates de l'Etat : directions d'administrations centrales, établissements publics, universités, hôpitaux...

    Au terme d'une première sélection, quinze projets vont faire l'objet d'un accompagnement de la Dinsic (Direction interministérielle du numérique et du système d'information et de communication de l'État) et de la DITP (Direction interministérielle de la transformation publique).

    Conseil d'Etat, sécurité économique, dépôt de pré-plaintes en ligne...

    11 projets bénéficieront d'un "accompagnement technique et stratégique" : détection automatique des séries de contentieux (Conseil d'Etat), développement d'une solution de veille pour améliorer la sécurité économique (Direction générale des entreprises), amélioration du système des pré-plaintes en ligne (Gendarmerie nationale)...

    4 autres projets recevront "un accompagnement scientifique" : cartographie sous-marine du littoral, identification des divergences de jurisprudence...

    Se recentrer sur le coeur des métiers

    Pour le gouvernement, ces initiatives visent un objectif : "en libérant les agents de certaines tâches, l'intelligence artificielle pourra leur permettre de se recentrer sur leur coeur de métier, pour un meilleur service rendu aux usagers". 

    Ces quinze projets vont désormais être expérimentés "pendant l'année à venir" avant d'être évalués.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif