Publicité

44 % des professionnels s'attendent à voir leur travail transformé par l'IA dès 2024

  • intelligence-artificielle-usage-travail.jpg

    intelligence-artificielle-usage-travail-ia-generative
    8 actifs sur 10 expriment leur enthousiasme à l’idée d’utiliser l’IA au travail. (Canva)
  • Comment les salariés français intègrent-ils l'intelligence artificielle à leurs pratiques professionnelles ? Selon une étude menée par LinkedIn, si les professionnels estiment que la technologie va transformer leur emploi, ils sont aussi enthousiastes à l’idée d'utiliser l’IA.

    LinkedIn s’est intéressé à l’impact de l’intelligence artificielle (IA) sur le travail en France. Selon l’étude menée par le réseau social professionnel, 44 % des professionnels anticipent une transformation notable de leur travail dès 2024 due à l'impact de l'IA. Ainsi, 36 % des sondés s’estiment "submergés" et un tiers craignent de ne pas avoir les capacités de suivre ces évolutions au sein de leur sphère professionnelle.

    Si les salariés français déclarent à hauteur de 57 % ne pas avoir reçu de formation autour des usages de l’intelligence artificielle de la part de leur employeur, ils souhaitent approfondir leur connaissance sur le sujet (43 %). "Ce niveau d’intérêt n’a rien de surprenant, puisque près d’un tiers (32 %) des répondants utilisent déjà l’IA dans le cadre de leurs fonctions, tandis que 22 % testent des outils tels que ChatGPT", détaille l’étude de LinkedIn.

    Lire aussi : 82 % des entreprises comptent interdire ChatGPT à leurs employés

    Mieux maîtriser les outils d'intelligence artificielle

    Malgré les inquiétudes et le manque de connaissances, 8 actifs sur 10 expriment leur enthousiasme à l’idée d’utiliser l’IA au travail et 74 % sont convaincus que cette technologie participera à leur progression professionnelle. "51 % prévoient d’utiliser l’IA pour s’affranchir des tâches les plus rébarbatives, 43 % considèrent qu’ils pourront poser des questions à l’IA qu’ils seraient gênés de demander à leurs collègues et 35 % envisagent de l’utiliser pour des conseils de carrière."

    "Le moment est venu pour les dirigeants d'entreprise de réfléchir à la manière dont ils peuvent préparer leur organisation à ces changements et aux compétences dont leurs équipes auront besoin pour réaliser le plein potentiel de l'IA", explique Fabienne Arata, Country Manager de LinkedIn en France. "Les professionnels souhaitent apprendre à utiliser cette technologie dans le cadre de leur travail, et les entreprises ont donc une excellente occasion de capitaliser sur cet intérêt de la part de leurs employés en les dotant non seulement des compétences techniques nécessaires à l'adoption de ces outils, mais aussi des ‘soft skills’ qui deviendront de plus en plus importantes à l'ère de l'IA."

    Lire aussi : Accaparés par la transformation numérique, les services IT misent sur l'IA générative

    Pour les répondants, la résolution des problèmes (49 %), la gestion du temps (51 %), l’adaptabilité et la résilience (43 %), et la pensée stratégique (47 %) constituent des soft skills de plus en plus importants à mesure que l’IA se démocratisera dans le monde du travail.

    À l’échelle mondiale, LinkedIn enregistre une très forte croissance (x 21) des emplois mentionnant les nouveaux outils de type IA générative. "Par conséquent, une meilleure maîtrise de l’IA pourrait devenir une étape importante pour toutes celles et ceux qui aspirent à une évolution de carrière", estime le réseau social professionnel.
     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité