Publicité

Les archives de Claude Guéant toujours évaporées dans la brume

  • 251 2_0 archives et Partis Barros.jpg

    Les archives politiques vues par notre dessinateur Barros
    Les archives politiques vues par notre dessinateur Barros (Archimag Y. Barros)
  • Au mois de février dernier, Le Monde révélait la disparition des archives de Claude Guéant alors qu’il occupait le poste de secrétaire général de la présidence de la République. « Le fonds d’archives papier de M. Claude Guéant n’a pas été reversé aux Archives nationales, et il n’en a pas été trouvé trace dans les locaux de la Présidence de la République » indiquait alors Pierre-René Lemas actuel Secrétaire de l’Elysée.

    Un mois plus tard, c’est au tour du Canard enchaîné de rapporter les propos de Christian Frémont ex-directeur de Cabinet de Nicolas Sarkozy : « C’est moi qui suivais cette question. La directrice des Archives nationales me rappelait régulièrement à cette tâche. Lors des réunions du cabinet, je demandais à chacun de faire son devoir ». Conformément au code du Patrimoine, l’Elysée, Matignon et les ministères doivent verser leurs archives aux Archives nationales.

    Une consigne, une exception

    Selon Le canard enchaîné, « les collaborateurs de Sarko semblent avoir appliqué la consigne à la lettre. Seule exception connue : Claude Guéant… ». En effet, seul un minutier chronologique des correspondances a été retrouvé et versé le 18 avril 2013 aux Archives nationales.
    De l’avis de nombreux archivistes, certains membres de cabinets ministériels prennent une certaine liberté avec l’obligation qui leur est faite de verser leurs papiers aux Archives nationales. « Mais il est difficile de contrôler ce que chacun fait » constatait David Kessler, ancien conseiller de Lionel Jospin à Matignon à l’occasion d’une journée d’étude consacrée aux archives politiques.

    Retrouvez le dossier spécial consacré aux archives politiques paru dans Archimag en 2012.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est le part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif

    Indispensable

    Bannière BDD.gif