Publicité

Star Wars s'invite dans les archives du Débarquement de Normandie

  • Archives_StarWars1.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars2.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars3.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars4.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars5.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars6.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars7.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
  • Archives_StarWars8.jpg

    Star Wars s'infiltre dans les Archives du Débarquement de 1944. (Archives départementales de la Manche)
 

Les Archives de la Manche ont réveillé la force qui sommeillait dans leurs archives...

"Désolé, on a pas pu résister" est-il inscrit en titre de l'album partagé sur Facebook par les Archives départementales de la Manche. Il faut dire que leur équipe s'est lâchée ce mercredi 16 décembre, date de sortie en France du très attendu septième opus de la saga Star Wars, "Le Réveil de la force" : huit photos issue du fonds photographique des archives du Débarquement de Normandie de juin 1944 ont été détournées et agrémentées de personnages et d'engins mythiques ayant fait le succès de Star Wars.

Chewbacca pose avec des GI

Il est ainsi possible de voir un faucon millénium survoler une zone de guerre. De découvrir Chewbacca au milieu d'un groupe de soldats, de se délecter d'un stormtrooper posant avec un GI devant la statue de Napoléon, à Cherbourg ou devant le Mont-Saint-Michel. Autant de clins d'oeils sympathiques rappelant une fois de plus que les archives, avec un peu d'imagination, peuvent aussi contribuer au divertissement !

Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

Exposer est un temps fort dans la vie d’un service d’archives. Où différents éléments du fonds vont être sortis, peut-être en dehors même des murs, à moins qu’il s’agisse d’une exposition virtuelle. Les motivations pour monter une exposition sont multiples, internes ou externes, répondant en particulier à une demande culturelle ou éducative. Il faut des mois, voire davantage, pour mener à bien une exposition. Des budgets parfois importants sont engagés, sans compter la mobilisation des agents. Alors, autant bien se préparer - une norme Afnor apporte un cadre -, en veillant à bien choisir son matériel d’exposition.
Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

76
des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

Recevez l'essentiel de l'actu !

Indispensable

Bannière BDD.gif