Publicité

Généalogie : lancement d'une plateforme collaborative dédiée à l'histoire des lieux et des bâtiments fréquentés par vos ancêtres

  • memoire_lieux.jpg

    genealogie-lieux-histoire
    Sur la plateforme Mémoire des lieux, il est possible de consulter ou de renseigner l'histoire d'une rue (année d'ouverture, origine du nom, événements marquants), d'un bâtiment (architecte, année) ou de leur résidents successifs (Pixabay/piviso)
  • Vous souhaitez découvrir l'histoire d'une rue, d'un bâtiment ou d'un commerce ? Ou même connaître ses résidents successifs, qu'ils soient célèbres ou anonymes ? C'est ce que propose le nouveau projet Mémoire des lieux lancé par le site de généalogie Geneanet. Son objectif : conserver les traces numériques de l'histoire des lieux. 

    Participative et ouverte à tous, cette plateforme libre de droits permet à chacun de consulter et d'enrichir son contenu (années d'ouverture ou de construction d'une rue ou d'un bâtiment, les événements marquants qui s'y sont déroulés, le nom des architectes impliqués dans leur construction, le noms de résidents, etc. mais aussi de les compléter avec des photos actuelles ou anciennes, des plans ou tout autre type de média ou des plans).

    Chaque information déposée sur la plateforme doit être sourcée à l'aide d'un lien externe ou d'une référence à un ouvrage ou à un document d'archive.

    Pour les passionnés de généalogie, d'histoire et d'archives

    Dédiée initialement aux férus de généalogie (il sera bientôt possible de relier un lieu à la fiche de son ancêtre sur son arbre généalogique en ligne Geneanet), la plateforme peut être consultée par tous ceux qui s'intéressent à l'histoire d'un lieu ou d'un bâtiment. Nous avons d'ailleurs testé la plateforme sans nous identifier ni nous géolocaliser, et il est tout à fait possible de consulter les informations qu'elle contient. 

    Facile d'utilisation, la plateforme "Mémoire des lieux" permet de nagiguer directement sur la carte ou bien d'utiliser le moteur de recherche par lieu (adresse, ville, etc) ou par individu via leur nom (évidemment, seules les personnes décédées ou dont la date de résidence est antérieure à 1950 peuvent figurer dans les identifications). De nombreux conseils sont par ailleurs livrés aux utilisateurs dans la page Aide de la plateforme, afin de les aider à trouver et référencer les informations qu'ils souhaitent ajouter sur le site.

    Une plateforme open data, collaborative et libre de droits

    Pour le moment, la plateforme est essentiellement constituée de données en open data et de certains fonds propres (comme les cartes postales issues de Geneanet et les plaques commémoratives) mais sera progressivement enrichie, au fil du temps, par les contributions des utilisateurs. L'ensemble des contenus ajoutés sur Mémoire des Lieux est mis à disposition sous licence CC BY-NC-SA 2.0 Creative Commons.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    Images et vidéos envahissent en permanence nos écrans. Les sources et les flux se multiplient tandis que les organisations sont confrontées à la valorisation de leurs propres fonds. Pour mener leurs projets, qu’ils soient à visée patrimoniale ou de diffusion, elles doivent imaginer de nouvelles pratiques et de nouveaux usages. Se posent alors des questions d’accès à ces contenus aux formats variés, d’identification, de conservation des supports et des appareils, de gestion des droits, d’exploitation ou réexploitation des contenus. Points techniques, avis d’expert, méthodes, outils et retours d’expérience apportent les réponses nécessaires.

    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de reproductions d'oeuvre des musées de la ville de Paris mises à disposition en haute définition.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif

    archives 2020.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif