Publicité

Comment PMB Services a permis au nouveau PAM de voir le jour

  • marionnette_101379.jpg

    "Nous sommes dans un domaine en pleine expansion et qui lutte pour sa reconnaissance".
  • Le « PAM », Portail des Arts de la Marionnette, est un projet collectif porté par l’Institut International de la Marionnette, qui fédère 27 institutions. Il vient de mettre en ligne une version laboratoire de son nouveau site : https://lelab.artsdelamarionnette.eu Celle-ci s’appuie sur le travail de sémantisation démarré en 2014 avec PMB Services dans le cadre d’un projet de SIGB mutualisé.

    L’ancien site, développé dans un autre logiciel, se présentait comme une base de données où pour naviguer, il fallait avoir une idée de ce qu’on cherchait : seuls les spécialistes s’y retrouvaient, les néophytes demandaient à être davantage guidés. “Nous avons donc travaillé à rendre possibles différentes approches”, indique Raphaèle Fleury, directrice de la Recherche et de l’Innovation de l’Institut. Le PAM propose désormais d’explorer ses ressources à travers quatre univers : “Découvrir” (points de repères), “Transmettre” (pour les enseignants, thérapeutes et éducateurs), “Pratiquer” (pour les marionnettistes), “Chercher” (pour les aficionados et les chercheurs). “Après être repartis de zéro avec PMB Services, nous venons de mettre en ligne une version bêta du futur portail. Elle est publique, mais pas totalement terminée. Nous l’enrichissons au fur et à mesure”.

    Indexation : FBFRoo et SKOS en soutien

    Les données sur les documents, les personnes et les œuvres sont structurées selon le modèle FBFRoo, enrichi d’ontologies spécifiques (par exemple, pour les processus de construction de marionnettes) en respectant, pour les concepts utilisés pour l’indexation, les recommandations SKOS. “Cette démarche nous permet d’être plus précis et de créer des liens et donc des possibilités de rebond beaucoup plus fines que ce que nous pouvions faire auparavant, souligne Mme Fleury. Rattacher une captation de spectacle (PMB Services a développé un plugin pour charger directement des extraits dans Vimeo depuis le SIGB) à la représentation dans laquelle il a été tourné, par exemple, ou caractériser un objet dont nous avons des photos en tant qu’objet, même lorsqu’il n’existe plus matériellement”. Ce travail permet d’enrichir la navigation et de mettre en appétit les visiteurs. “Nous voulons partir de leurs centres d’intérêt pour les conduire vers des choses auxquelles ils ne s’attendaient pas”, poursuit-elle. 

    Une éditorialisation automatisée

    “Après le catalogage et le chargement de la ressource, chaque fois que nous affinons l’indexation et les liens, nous enrichissons visuellement tous les niveaux des pages, précise la directrice : ceci permet une forme d’éditorialisation automatique ». Les pages du portail sont alimentées dynamiquement : chacune agrège différents niveaux ou segments du modèle : ceci permet par exemple d’éditer à la volée des parcours thématiques autour d’un concept – sur une technique de marionnette -, en montrant les notions auxquelles il est lié, leur définition, et toutes les ressources qui le représentent. Un gain de temps très appréciable dans une équipe très réduite : chaque saisie d’une documentaliste contribue directement ou indirectement à la constitution de supports de médiation. « Bien que cela ait pour corrélat un temps de saisie sensiblement plus long, en rendant cette démarche possible, PMB Services a décuplé la portée du travail effectué et la qualité d’information fournie au public. D’autant que les possibilités de paramétrage de ces pages sont presque illimitées. »

    Vers le crowdsourcing

    Le PAM offre par ailleurs de nombreuses possibilités comme la section “Avis de recherche” qui permet de mettre en avant des objets volés ou disparus. Les internautes peuvent également créer un compte personnel afin de sauvegarder leurs requêtes, partager des listes de ressources avec d’autres utilisateurs, signaler des erreurs, proposer des enrichissements ou suggérer des améliorations fonctionnelles. 

    Sémantiser pour rendre visible

    "Je crois que ce portail reflète aujourd’hui les arts de la marionnette dans leur diversité et leur vitalité, des formes les plus traditionnelles aux formes les plus insaisissables et abstraites, conclut Mme Fleury. Nous sommes, en effet, dans un domaine en pleine expansion et qui lutte pour sa reconnaissance". Ce à quoi le PAM contribue par sa stratégie sémantique et son effort pour tendre vers le FAIR data (Facile à trouver, Accessible, Interopérable et Réutilisable). "Pour la plus grande visibilité des arts de la marionnette, nous avons donc tout intérêt à ce que ce portail puisse être facilement utilisé et à encourager la réutilisation de nos données".  
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Recevez l'essentiel de l'actu !
    Publicité

    banniere-archimag_2.gif

    archives 2020.PNG

    Indispensable

    Bannière BDD.gif