Publicité

Budget de la culture 2023 : quoi de neuf pour les archives et les bibliothèques ?

  • ministere_culture_budget.jpg

    Budget-culture-2023-quoi-de-neuf-archives-bibliotheques
    Le ministère de la Culture vue depuis la cour d'honneur du Palais-Royal à Paris (Ministère de la Culture)
  • Doté d'un "budget historiquement haut", le ministère de la Culture a présenté les enveloppes dont bénéficieront les services d'archives et les bibliothèques l'an prochain.

    Rima Abdul Malak peut se réjouir. Le ministère de la Culture sera doté en 2023 d'un "budget historiquement haut" avec une enveloppe de 4,2 milliards d’euros de crédits, en hausse de 271 millions d’euros par rapport à 2022, soit une augmentation de 7%. "Ils seront complétés par 3,8 milliards d’euros consacrés à l’audiovisuel public, 769 millions d’euros de taxes affectées et 2 milliards d’euros de dépenses fiscales. Ces 11 milliards d’euros de financement, dont nous aurons la responsabilité, nous permettront de renforcer ce qui fait la diversité culturelle de notre pays et d’innover pour préparer l’avenir" explique Rima Abdul Malak.

    Parmi les domaines relevant du ministère de la Culture, les archives et les bibliothèques disposent désormais de leur feuille de route. A commencer par le financement des études relatives au projet d’extension du site des Archives nationales de Pierrefitte-sur-Seine qui est assuré dans le budget 2023 grâce à la reconduction des crédits. Un nouveau bâtiment permettra d’accueillir les nouvelles archives au moins jusqu’en 2050 grâce à des capacités de stockage accrues de 100 kilomètres linéaires.

    De même, les opérations de restauration du quadrilatère des archives Rohan-Soubise (site parisien historique des Archives nationales) seront poursuivies.

    Archives départementales, construction et rénovation

    A l'échelle des archives départementales, plusieurs bâtiments d'archives bénéficieront d'un soutien du ministère qu'il s'agisse de construction ou de rénovation des bâtiments d’archives notamment dans les Hautes-Pyrénées, le Vaucluse, les Pyrénées-Orientales ainsi que Mayotte.

    Au-delà du volet budgétaire, le ministère de la Culture prévoit "la facilitation de l’accès aux archives de la guerre d’Algérie et l’ouverture des archives grâce aux dérogations générales dont le rythme s’est accéléré depuis cinq ans constituent une priorité. L’enjeu est de poursuivre cet effort d’ouverture et de meilleure accessibilité des archives aux résonances mémorielles fortes."

    2,7 millions d'euros supplémentaires pour la BnF

    Du côté des bibliothèques, la BnF verra le soutien en investissement de l’Etat augmenter (+ 2,7 millions d'euros) pour lui permettre de poursuivre sa modernisation, en particulier le renforcement de la sécurité du site François Mitterrand. Ces moyens nouveaux financeront également les investissements numériques nécessaires pour améliorer la qualité de service rendu aux usagers et la gestion pérenne des collections.

    "Il est prévu de maintenir stables les moyens de la Bibliothèque Nationale de France sur les années 2024 et 2025 à l’exception du plan de financement du centre de stockage d’Amiens, qui nécessite l’ouverture de 6 millions d'euros en 2025 (+ 2 millions d'euros par rapport à 2023)" précise-t-on à Bercy. Le nouveau pôle de la BnF regroupant le Conservatoire national de la Presse et le centre de conservation de ses collections devrait ouvrir ses portes à Amiens à l'horizon 2028.

    Le projet de loi de finances 2023 prévoit par ailleurs un plan national de numérisation de la presse pour un montant de 9,3 millions d'euros sur la période 2024-2025.

    Quant à la bibliothèque publique d’information du Centre Pompidou, elle bénéficiera d'une enveloppe de 35 millions d'euros sur cinq ans en prévision du relogement rendu nécessaire par la fermeture de l'institution. Celle-ci sera en effet fermée au public pour travaux pendant plus de trois années de la fin 2023 à la fin 2026.

    1,55 million d'euros afin de développer l'offre de lecture en France

    Au-delà des institutions parisiennes, le ministère allouera également une somme de 1,55 million d'euros afin de développer l'offre de lecture en France. Un effort qui s'inscrit dans la logique du programme France Relance qui avait déjà débloqué un budget dédié à l'acquisition d'ouvrages en 2021 et 2022.

    Enfin, le ministère reprend le serpent de mer de l'extension des horaires d'ouverture en coopération avec les collectivités territoriales La rue de Valois annonce également une nouvelle enveloppe de 750 000 euros afin de renforcer les manifestations littéraires.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    Serda Formations Archives 2023

    Indispensable

    Bannière BDD.gif