Article réservé aux abonnés Archimag.com

Olivier Le Deuff : "Face aux Gafam, formons des maîtres d'armes des réseaux !"

  • olivier_le_deuff_veille_documentation.jpg

    Olivier-Le-Deuff-veille-documentation
    Selon Olivier Le Deuff, "les métiers de l’infodoc exigent de faire un travail de veille régulier et, en même temps, il faut être capable de construire quelque chose de plus durable que le rythme des nouveautés incessantes" (DR)
  • Olivier Le Deuff est maître de conférences en sciences de l’information et de la communication (université de Bordeaux Montaigne). Il est également l’auteur de l’ouvrage "Riposte digitale, Pour des maîtres d’armes des réseaux" (Édition Publie.net). Dans cet entretien, il évoque la formation et les compétences numériques et documentaires des professionnels de l'infodoc, l'infobésité et l'hégémonie des Gafam, contre laquelle il est possible de lutter.

    Temps de lecture : 6 minutes

    Qui sont les maîtres d’armes des réseaux que vous citez dans le titre de votre ouvrage ?

    Ce sont des personnes qui ont acquis un certain nombre de compétences numériques et qui sont en capacité de former d’autres personnes.

    Concrètement, il peut s’agir de professeurs de l’éducation nationale ou de l’enseignement supérieur, de bibliothécaires ou de toutes personnes investies dans le numérique capables de transmettre leurs connaissances et leurs réflexions à des élèves ou à des étudiants.

    Ces maîtres d’armes ont les moyens de répondre aux grands groupes numériques que l’on désigne habituellement par Gafam. Ce livre est l’occasion d’appeler à la formation de futurs maîtres d’armes des réseaux.

    enlightenedLire aussi : Résister à la violence technologique peut devenir un projet politique

    Vous constatez que les compétences documentaires sont de plus en plus complexes et évoluent dans le temps. Les professionnels de l’infodoc sont-ils à niveau ?

    Pas forcément ! Malheureusement, sur le terrain, on constate des difficultés dans l’enseignement secondaire y compris parmi les professeurs documentalistes.

    La somme des compétences et des connaissances ne cesse de croître depuis quelques années, mais il n’est pas certain que le niveau de formation soit au niveau pour répondre aux difficultés rencontrées.

    Les professionnels de l’infodoc sont probablement mieux armés que d’autres professionnels, mais des déficits de connaissance se sont creusés ces dernières années par insuffisance de formation continue et peut-être aussi par des représentations erronées.

    enlightenedLire aussi : Professionnels de l'information, quelles compétences technologiques devez-vous maîtriser (et à quel point) ?

    À leur décharge, il faut reconnaître que l’écosystème numérique évolue à une vitesse inouïe…

    Oui, c’est une vraie difficulté. Les métiers de l’infodoc exigent de faire un travail de veille régulier et, en même temps, il faut être capable de construire quelque chose de plus durable que le rythme des nouveautés incessantes.L’objectif est de dégager des tendances sur des périodes plus longues. Nous devons fai....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    gestion-electronique-courrier
    Dans les organisations privées et publiques, la gestion de courrier est une problématique universelle. Ce sont des flux papier et numériques à capter, traiter et mettre à disposition. On peut s’en charger soi-même ou recourir à l’externalisation, selon les enjeux, la volumétrie, les ressources internes, l’environnement…
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    doc 2020.PNG

    banniere GP52 web.png