Internet pour les nuls : comment les Deschiens voyaient le web il y a 20 ans

Les Autoroutes de l'information par les Deschiens en 1996. DR

 

Petite séquence nostalgie avec Les Autoroutes de l'information, un sketch de 1996 réunissant François Morel et Olivier Saladin, dans lequel les deux protagonistes tentent de se représenter "l'internet".

En 1996, seules 10 millions de personnes utilisaient Internet dans le monde ; une goutte d'eau au regard des quelques 2.5 milliards d'internautes surfant aujourd'hui sur le net.

Il faut se rappeler que cela ne fait alors que deux ans que le navigateur Netscape et le premier moteur de recherche WebCrawler ont fait son apparition. Ce dernier sera rapidement supplanté par Lycos avant l'explosion de Google, fondé en septembre 1998.

Voici comment les héros des Deschiens se représentaient alors le web : des "autoroutes de l'information", toile d'araignée géante prête à ravager leurs précieux champs de poireaux.

 

Les podcasts d'Archimag
Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.