comprendre le web 2.0

 

Il aura fallu peu de temps au web 2.0i pour devenir incontournable. Depuis l’invention du terme par Dale Dougherty en août 2004, l’expression a fait florès et les experts se sont disputé pour savoir ce que recouvrait cette notion. Il est désormais entendu que la définition la plus pertinente est celle en sept principes proposée par Tim O’Reilly, le président d’une maison d’édition états-unienne spécialisée dans les livres informatiques (internetatactu). On en retiendra deux : « considérer les utilisateurs comme des codéveloppeurs » et « libérer le logiciel du seul PC ». La logique de ce texte fondateur repose sur la généralisation de plates-formes informatiques en ligne remplaçant à terme les applications traditionnelles du bureau.
En France, Techcrunch apporte sa contribution audébat et « analyse les sociétés et les produits du nouveau webi ». Cette déclinaison française du célèbre Techcrunch anglophone propose des billets documentiés et riches enhypertexte, avec l’actualité en matière d’applications en ligne. Allez consulter leur dictionnaire Dico2.0, aussi « dynamique et évolutif que le web 2.0 ». Il propose de vous éclairer un peu plus sur les expressions ou termes qui ont besoin d’une explication pour être compris.
 
un idéal, une réalité

Le site, Dessine-moi le web 2.0 entend « faire de 2.0 un idéal et d’un idéal, une réalité ». Vaste programme d’un réseau de près de cinquante auteurs : ingénieurs, journalistes, spécialistes de la gestion des connaissancesKnowledge Management">i et blogueurs. Grâce à la vitalité de ses collaborateurs, ces pages brossent l’univers du web 2.0 et accordent une place particulière aux expériences menées par les internautes. De longs entretiens à la fois théoriques et pratiques donnent un aperçu des échanges qui animent la sphère 2.0. Les textes ont du style et ne manquent pas d’humour.
 
outils pour les peuples internautes

Signalons enfin l’avis du chercheur Joël de Rosnay. Il présente l’avantage de la clarté et de la concision par rapport à la logomachie habituelle des informaticiens : « Le web 2.0 signifie l’usage de nouveaux outils donnés aux internautes pour créer des contenus numériques […] les blogs, les journaux citoyens, les wikiWikipédia est devenue le wiki le plus visité au monde.">i, Myspace et FlickR, Del.icio.us ».
 

Le chiffre du jour
1
est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.