Publicité

Editeurs vs Kindle Unlimited : Fleur Pellerin entre dans la danse

  • fleur pellerin (gouvernement.fr).jpg

    Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la communication (gouvernement.fr)
  • La ministre de la Culture estime que "l'offre proposée par Kindle Unlimited ne semble pas conforme à la loi". Fleur Pellerin a décidé de saisir la médiatrice du livre.

    Deux semaines après le lancement de Kindle Unlimited, un service d'abonnement de lecture illimité à 9,99 euros par mois, la ministre de la Culture a décidé de monter au créneau. Fleur Pellerin estime que "la loi de 2011 établit une règle : c'est l'éditeur qui fixe le prix de vente du livre numérique. A ce titre, l'offre proposée par Kindle Unlimited ne semble pas conforme à la loi".

    Fleur Pellerin a décidé de saisir la médiatrice du livre, Laurence Engel, qui devra rendre un avis sur le service commercialisé par Amazon "dans les plus brefs délais". 

    "Un bouleversement des valeurs"

    Depuis son lancement, Kindle Unlimited a réussi à faire la quasi-unanimité du monde de l'édition contre lui. La Société des gens de lettre (SGDL) a dénoncé "un bouleversement des valeurs : celles du livre, de la création et donc de l'auteur". A ses yeux, les dispositifs de lecture illimitée ne sont pas assez rémunérateurs pour les auteurs. "Or, nous ne connaissons pas aujourd'hui les conditions de rémunération des éditeurs dans le cadre du service proposé par Amazon et encore moins celle des auteurs" souligne la SGDL.

    Amazon a lancé son service Kindle Unlimited au début du mois de décembre 2014 au prix de 9,99 euros par mois. Cet abonnement donne un accès illimité à 700 000 ouvrages dont 20 000 titres en français.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité