Publicité

La British Library fait appel aux internautes pour déchiffrer une mystérieuse inscription

  • brit lib.png

    Un message indéchiffrable ? (British Library)
  • Le message +NDXOXCHWDRGHDXORVI+, gravé sur une épée du XIIIème siècle, affole les internautes du monde entier.

    +NDXOXCHWDRGHDXORVI+. Si vous êtes capable de déchiffrer cette inscription, veuillez vous mettre en relation avec la British Library dans les plus brefs délais ! La vénérable bibliothèque britannique est en effet dans l'incapacité de décrypter ce message gravé sur une épée du XIII​ème siècle et découverte au XIXème siècle. Rédigé dans une langue inconnue, ce texte laisse pantois les spécialistes de la British Library. Tout juste estiment-ils "qu'il pourrait s'agir d'une invocation religieuse".

    La bibliothèque britannique a donc lancé un appel aux internautes pour résoudre cette énigme. D'un poids de 1,2 kilos et mesurant 96 centimètres, cette épée pourrait avoir été fabriquée en Allemagne. "Maniée avec suffisamment de force, elle peut trancher la tête d'un homme en deux" soulignent les chercheurs qui, eux, se cassent la tête depuis plusieurs années sur la signification du message.

    Un mystère jamais résolu ?

    Lancé en plein mois d'août, l'appel de la British Library n'est pas resté lettre morte. Les internautes "de tous les coins du globe" ont fait parvenir de nombreuses suggestions à la bibliothèque qui reconnaît cependant qu'il ne sera pas facile de résoudre l'énigme avant la fin de l'exposition "Magna Carta : Law, Liberty, Legacy", le 1er septembre, qui présente la mystérieuse épée.

    "Il se pourrait même que ce mystère ne soit jamais résolu" admet la British Library.

     

    Sur le même thème : Le CERN mise sur l'indexation collaborative de ses archives collaboratives

     

     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    des bibliothèques proposant des ressources numériques ont constaté depuis le début du confinement une augmentation des usages de leurs ressources en ligne, selon une enquête flash menée par le ministère de la Culture fin mars 2020.
    Publicité

    banniere-archimag_2_0.gif

    doc 2020.PNG

    banniere GP52 web.png