Publicité

En Grande-Bretagne, les bibliothèques accueillent les victimes de la crise économique

  • bib_gb.jpg

    Grande-Bretagne-bibliotheques-accueillent-victimes-crise-economique
    Quand la bibliothèque devient un point de chauffage (PublicDomainPictures)
  • Alors que de plus en plus de Britanniques ont des difficultés pour payer leurs factures, les bibliothèques proposent des salles chauffées et distribuent de la nourriture et des produits de toilette.

    16,4 % : c'est le taux de l'inflation des produits alimentaires en Grande-Bretagne en une année. Tous produits confondus, le pays bat des records d'inflation depuis quarante ans et certains Britanniques se tournent désormais vers les bibliothèques pour y trouver un lieu chauffé :"c'est un endroit bien chaud où venir, vu le coût du chauffage ces temps-ci", explique Marina Flynn à l'Agence France Presse ; "il fait aussi froid chez moi que dehors cet hiver !"

    En quelques mois, les bibliothèques municipales britanniques sont devenues des lieux d'accueil pour des citoyens qui n'en étaient pas des usagers réguliers. En dépit des très fortes coupes budgétaires qu'elles ont connues ces dernières années, elles font aujourd'hui office  de "points de chauffage" comme les églises ou les salles municipales. Certaines d'entre elles distribuent de la nourriture, des produits de toilette et des vêtements aux usagers.

    Une extension naturelle du rôle des bibliothèques

    Pour mener à bien leur nouvelle mission, les bibliothèques sont aidées par l'association CILIP (Chartered Institute of Library and Information Professionals). Pour son directeur Nick Poole, cette initiative est "une extension naturelle du rôle des bibliothèques" même si, en raison de l'envolée de leurs coûts de chauffage et éclairage, "c'est dur pour elles de survivre."

    Au-delà des bibliothèques, de nombreux points de chauffage (warm spaces) ont vu le jour en Grande-Bretagne. Ces lieux sont recensés sur le site Warm Welcome qui indique les horaires d'ouverture. A ce jour, 4 261 points de chauffage sont proposés aux Britanniques.

     

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif