Publicité

Sobriété énergétique des bibliothèques : l’ABF fait ses propositions

  • bibliotheque-sobriete-lieux-culturels-propositions-abf.jpg

    sobriete-energetique-bibliotheques-propositions-abf
    Les bibliothèques représentent plus de 4 millions de m2 en France. (Freepik)
  • L’Association des bibliothécaires de France (ABF) recense plusieurs propositions dans le cadre d’un groupe de travail sur la sobriété énergétique dans le secteur de la culture.

    mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des bibliothèques et de la conservation !

    Fin avril, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) a participé à un groupe de travail sur la sobriété énergétique dans le secteur de la culture, initié par Agnès Pannier-Runacher, ministre de la transition énergétique et Rima Abdul Malak, ministre de la Culture. A cette occasion, l’association a fait plusieurs propositions. 

    Pour l’ABF, la sobriété énergétique doit aussi se penser à l’échelle d’un territoire et pas uniquement autour d'un équipement. « Réunir en un même lieu des publics et des collections, mutualiser les accès et usages de l’information… permet d’économiser des dépenses énergétiques individuelles. » C’est pourquoi, l’un des principaux enjeux reste le maintien de l’ouverture des bibliothèques. 

    Lire aussi : Financement des bibliothèques : 22 euros par an et par habitant

    Autres axes de progression majeurs : l’accueil et l’accompagnement des usagers et la gestion vertueuse des collections. Dans ce premier axe, l’ABF souligne l’importance de la considération des publics fragiles « qui doit être une priorité dont la gestion de la sobriété doit tenir compte, notamment en période de canicule ».

    L’association réaffirme aussi la mission d’information des bibliothèques en termes d’éducation aux médias, ou encore à la lutte contre les fake news sur les questions écologiques et la sensibilisation à un usage éco-responsable du numérique.

    Concernant les collections, l’ABF estime qu’il reste une marge de progression dans leur traitement tout au long de leur cycle de vie, l’intégration de clause de sobriété dans les règles des marchés publics et la conservation préventive.

    Vers des bâtiments et des mobilités pour respectueux

    Si de nombreuses initiatives ont été menées pour réduire la consommation énergétique (réduction de la consommation électrique, mise en place de fontaine d’eau potable gratuite, sensibilisation aux éco-gestes…), l’ABF propose plusieurs orientations en matière de bâtiments et de transports : 

    • la réalisation de diagnostics au niveau des bâtiments existants (4 millions de mètres carrés en France) pour une meilleure gestion de la prévention et des risques. « Après ce temps de diagnostic, la définition puis le suivi d’indicateurs pertinents permettront d’inscrire concrètement les enjeux de sobriété énergétique dans la durée », précise l’ABF. 

    Lire aussi : Désherbage en bibliothèques : la seconde vie des collections

    • la mise en place d’une réflexion autour des constructions ou rénovations plus responsables (respect de label Haute qualité environnementale et passage à la Réglementation environnementale 2020). 
    • rendre l’accessibilité aux bibliothèques plus vertueuse pour favoriser un usage éco-citoyen de la mobilité. « La question du transport se rejouera utilement en termes de logistique professionnelle, avec un budget pour permettre aux collectivités de s’équiper pour les circulations d’ouvrages d’une bibliothèque à une autre, ou pour les services de type portage de documents à domicile. » 
       
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Saison 2, Ép. 9 - Sommes-nous devenus accros aux algorithmes ? Aux recommandations de nos réseaux sociaux ou encore aux IA génératives qui se démocratisent depuis plus d'un an ? Pour répondre à cette question, nous avons rencontré Luc de Brabandère. Il se définit comme un philosophe d’entreprise, un mathématicien, un professeur, mais aussi un heureux grand-père et un Européen convaincu. Ses multiples casquettes nourrissent ses divers travaux. Luc de Brabandère est notamment l'auteur de "Petite Philosophie des algorithmes sournois", publié aux éditions Eyrolles en octobre 2023. Pour le podcast d'Archimag, il nous livre ses réflexions sur les algorithmes et revient sur son parcours atypique.
    Publicité

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif