Publicité

100 % des copies du bac corrigées numériquement... à l'étranger

  • examen pixabay klimkin.jpg

    136 000 copies corrigées en mode démat (Pixabay / klimkin)
  • La totalité des 136 000 copies du baccalauréat passé dans le réseau d'enseignement français à l'étranger sera corrigée de façon dématérialisée en 2016.

    La dématérialisation française se porte bien. Surtout à l'étranger ! En 2016, 100 % des copies du baccalauréat passé dans le réseau d'enseignement du français à l'étranger seront corrigées numériquement. Lancé en 2011 dans la région Asie-Pacifique, ce dispositif de correction dématérialisée s'applique désormais à l'ensemble du réseau soit 30 000 candidats dispersés dans 110 pays. Au total, 136 000 copies seront corrigées de façon dématérialisée dès la prochaine session du baccalauréat.

    Le mode opératoire est simple : les copies des candidats sont numérisées dans les centres d'examen puis transférées vers un serveur sécurisé en France via une connexion cryptée. Les lots de copies dématérialisées et anonymes sont ensuite attribués aux 3 000 professeurs correcteurs. Ces derniers procèdent alors à une correction en ligne via la plateforme Viatique. "La gestion dématérialisée des opérations liées à la correction s'avère efficace et très avantageuse" souligne l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE).

    Et en France ?

    Le déploiement de ce dispositif de correction numérique aura pris cinq ans. Après la région Asie-Pacifique en 2011, les Amériques, l'Afrique, le Proche-Orient et l'Europe peuvent aujourd'hui en profiter. 

    Reste à déployer ce système sur le territoire français. Aucun calendrier n'est aujourd'hui avancé mais le dispositif devra être en mesure de supporter des volumes qui s'expriment en millions de copies.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !