Article réservé aux abonnés Archimag.com

La gestion électronique du courrier (Gec) de A à Z

  • gestion_courrier.jpg

    gestion-electronique-courrier
    Le marché de la dématérialisation du courrier a généré en 2014 un chiffre d’affaires de 636,91 millions d’euros, soit une hausse de 4,4 % par rapport à l’année précédente. (Fotolia)
  • Sommaire :

    barros-gestion-electronique-courrier

    Votre service courrier s’est-il mis à la gestion électronique ? Son processus prend-il en compte les courriers entrants et sortants ? Les courriers internes... ? Aujourd’hui, la qualité et l’efficacité dans les relations avec les usagers, administrés, clients et partenaires sont largement dépendantes d’une Gestion électronique du courrier (Gec) bien maîtrisée. Si ce n’est pas encore fait, il est plus que temps de se réorganiser. Ce dossier vous guidera avec des conseils pour le choix d’outils, un encadrement méthodologique et des retours d’expérience.

    C'est un score en forme de plébiscite. 82 % des entreprises estiment que la gestion de leur courrier est une fonction importante de leur fonctionnement. Selon une étude réalisée par l'éditeur Itesoft, la fonction courrier demeure un point névralgique au coeur de l'activité économique. Et comme tant d'autres secteurs, le service courrier a dû faire sa mue pour répondre aux défis de la dématérialisation.

    De nouveaux outils et applications sont apparus sur le marché notamment les solutions dédiées à la Gestion électronique du courrier. Egalement appelées Gec, elles permettent de fluidifier le traitement des trois segments traditionnels de la correspondance : gestion du courrier entrant, gestion du courrier sortant et gestion du courrier interne.

    A la clé, des gains importants dans le délai de traitement et dans le circuit de distribution du courrier dématérialisé. Mais aussi un "bonus" documentaire avec des fonctions d'indexation, de traçabilité et d'archivage.

    Un chiffre d'affaires qui frôle les 637 millions d'euros

    Le marché du logiciel dédié à la Gec est caractérisé par la présence de nombreux éditeurs et prestataires. Mais sur la totalité du secteur de la dématérialisation, il ne représente que 5,34 % et arrive loin derrière les logiciels de gestion de contenu (46,85 %) et les scanners d'entreprise (18,34 %). Selon une étude réalisée par SerdaLab, le marché de la dématérialisation du courrier a généré en 2014 un chiffre d'affaires de 636,91 millions d'euros, soit une hausse de 4,4 % par rapport à l'année précédente. En termes d'emploi, il représentait 4 282 personnes en 2014. A l'horizon 2018, cette croissance devrait se poursuivre, mais à un rythme modeste.

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Votre service courrier s’est-il mis à la gestion électronique ? Son processus prend-il en compte les courriers entrants et sortants ? Les courriers internes... ? Aujourd’hui, elle est largement dépendante d’une gestion électronique du courrier (Gec) bien maîtrisée..
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png