Publicité

Quand l'e-administration se dope à l'intelligence artificielle

  • ia_eadminist.jpg

    Le gouvernement expérimentera six projets pendant une période de dix mois (Pixabay / Geralt)
  • Le gouvernement a sélectionné six projets IA qui seront prochainement expérimentés dans les services publics.

    La digitalisation des services publics se poursuit à vitesse grand V. Le gouvernement vient d'annoncer le lancement prochain de six projets dopés à l'intelligence artificielle. 

    Le premier de ces projets est porté par l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS). Il prendra la forme d'un agent vocal conversationnel chargé de répondre aux questions posées par les utilisateurs du chèque emploi associatif. "Ce voice bot sera capable de répondre aux questions simples et récurrentes des associations ou d’identifier l’interlocuteur le plus pertinent vers qui renvoyer le cotisant à partir d’une question" explique-t-on au secrétariat d'Etat en charge du numérique.

    Dans le domaine de la santé, le Centre hospitalier univeristaire de Toulouse utilisera l'intelligence artificielle pour optimiser les traitements post opératoires du cancer du poumon.

    Dix mois d'expérimentation

    Le secrétariat d'Etat en charge du numérique a retenu quatre autres projets dans les domaines de la sûreté nucléaire, de la biodiversité, de l'alimentation et de l'occupation des sols.

    Le gouvernement indique cependant que "ces projets seront menés à titre expérimental sur une durée de 10 mois". Une évaluation sera alors menée sur la base des retours des tests utilisateurs et de l'impact sur les métiers.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    data-intelligence-artificielle-objets-connectes
    L’intelligence artificielle et le machine learning donnent un coup d’accélérateur aux technologies de l’information. Parallèlement, l’internet des objets suppose un pilotage intelligent et génère quantités de nouvelles données qu’il faut traiter. Les algorithmes sont au coeur des systèmes. Emergent des questions d’aide à la décision, de responsabilité, d’éthique, de valorisation des données, de risques de piratage. Des régulations s’imposent ; services et solutions ont besoin de repères.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !