Publicité

Face aux GAFAM, les trois piliers de la stratégie cloud du gouvernement

  • cloud-strategie.jpg

    Face aux GAFAM, les trois piliers de la stratégie cloud du gouvernement
    L'infonuagique est désormais considérée comme un prérequis de l'e-administration (Kirill Sh)
  • Un label de confiance, un axe "cloud au centre", et une politique industrielle forment le socle de la nouvelle stratégie de l'Etat face aux géants du secteur.

    C'est l'un des secteurs économiques les plus dynamiques du monde. Avec une croissance annuelle supérieure à 20 % par an, le cloud aiguise les appétits des géants de la filière du stockage de données. Il pose également de graves questions aux Etats alors que moins de cinq mastodontes (tous étrangers) se partagent le marché de l'infonuagique.

    Pas moins de trois ministres (Bruno Le Maire, Amélie de Montchalin et Cédric O) ont planché pendant plusieurs mois pour présenter la stratégie nationale de l'Etat pour le cloud. Celle-ci reposera sur trois piliers : un label de confiance, un axe "cloud au centre", et une politique industrielle "ambitieuse".

    Actionnariat européen et technologies étrangères sous licence

    Le gouvernement souhaite "le niveau de protection le plus élevé pour les données des Français". Pour y parvenir, un label "cloud de confiance" sera octroyé aux fournisseurs de service sur la base du visa SecNumCloud délivré par l'ANSSI. "Ce label Cloud de confiance permettra de nouvelles combinaisons comme la création d’entreprises alliant actionnariat européen et technologies étrangères sous licence" explique le gouvernement. Une position qui n'écarte donc pas la présence d'acteurs étrangers a priori.

    La politique dite "Cloud au centre" rappelle que l'infonuagique est désormais considéré comme "un prérequis pour tout nouveau projet numérique au sein de l'Etat". Avec la digitalisation de son administration, l'Etat impose une nouvelle donne : "les services numériques des administrations seront hébergés sur l’un des deux cloud interministériels internes de l’Etat ou sur les offres de Cloud proposées par les industriels satisfaisant des critères stricts de sécurité". Cela vaut notamment pour les données personnelles des citoyens français, les données économiques relatives aux entreprises françaises, ou les applications métiers relatives aux agents publics de l’Etat.

    Solutions PaaS, IA et big data

    La stratégie industrielle, quant à elle, prendra la forme d'un soutien direct à des projets à forte valeur ajoutée dans le cadre du 4ème Programme d’Investissements d’Avenir et de France Relance. "Elle vise notamment les technologies critiques telles que les solutions PaaS (plateforme en tant que service) pour le déploiement de l’intelligence artificielle et du big data ou encore les suites logicielles de travail collaboratif et doit permettre à l’Europe et à la France de progresser dans sa souveraineté technologique".

    Les premiers projets verront le jour à la fin du premier semestre 2021.
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png