Publicité

Jouve, le nouveau leader mondial du Process Automation dans la propriété intellectuelle

  • jouve-nouveau-leader-mondial-process-automation-dans-propriete-intellectuelle.jpg

    Jouve-nouveau-leader-mondial-Process-Automation-dans-propriete-intellectuelle
    L’ETI française JOUVE devient le leader mondial du Process Automation dans la propriété intellectuelle.
  • La société française a été choisie par l’United States Patent and Trademark Office (USPTO) pour opérer l’ensemble de ses flux brevet de leur acquisition à leur publication tout en s’assurant de la complétude et de la cohérence des dossiers de dépôt.  

    Suite à l’appel d’offres de son marché de traitement des brevets lancé par l’USPTO, l’office fédéral américain chargé de la propriété intellectuelle, Jouve, via sa filiale Flatirons Solutions Corporation, remporte celui-ci pour devenir leader mondial du Process Automation dans la propriété intellectuelle.   

    Un nouveau défi   

    En décrochant un contrat de dix ans auprès de l'office américain des brevets, celui-ci peut s’élever jusqu’à 1,4 milliards de dollars.   

    Un nouveau défi qui ne sera pas de tout repos pour l’entreprise car elle sera chargée d’adresser des flux très complexes et traiter les brevets de leur acquisition à leur publication en validant notamment la complétude et la cohérence des dossiers de dépôt. Les chiffres prévoient environ plus de 8 000 brevets par semaine et 400 000 annuellement.  

    Des aspects bénéfiques  

    Ce nouveau départ nécessitera de la part de Jouve le recrutement de près de 1150 personnes, dont 150 en France et 1 000 aux Etats-Unis. Par ailleurs, le développement de l’innovation et de la technologie sera primordial. Le Groupe intégrera des technologies d’IA, des outils de case management et des opérateurs augmentés pour traiter de manière optimale ces documents.  

    “L’attribution de ce contrat montre la capacité de la France et des entreprises françaises à déployer, exporter et mettre à disposition ses innovations technologiques à travers le monde”, déclare Thibault Lanxade, PDG du Groupe Jouve et président du groupe Flatirons. 

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png