Publicité

En 2023, votre carte d'identité pourra être dématérialisée sur un smartphone

  • cni_-_app.png

    2023-carte-identite-pourra-etre-dematerialisee-smartphone
    Une application officielle pour prouver son identité (ANTS)
  • Ce nouveau service permettra de justifier son identité sans divulguer toutes ses données. D'ores-et-déjà, plusieurs milliers de personnes testent en avant-première cette application mobile.

    Deux ans après le déploiement de la nouvelle carte d'identité, celle-ci devrait être disponible dès 2023 sous la forme d'une application baptisée France Identité. Il s'agira d'une copie numérique et certifiée de la carte nationale d’identité électronique (CNIe) dont disposent déjà cinq millions de Français. L'usager pourra la présenter pour prouver sa majorité par exemple ou pour fournir un justificatif d’identité à usage unique. Cela permettra de mettre fin aux photocopies de carte d’identité parfois utilisées de manière frauduleuse. 

    Mais, dans un premier temps, la version dématérialisée n’aura pas la même valeur que la carte d’identité plastifiée. Au sein de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés), on précise que deux ou trois années seront nécessaires pour que cette version mobile constitue l'équivalent du document physique. Lorsqu'elle sera opérationnelle, 

    Accéder à plus de 1 000 services en ligne

    De nouveaux services seront progressivement associés à l'application : accéder à plus de 1 000 services en ligne, donner une procuration à une personne de confiance pour récupérer un colis, etc.

    A ce jour, environ 2 000 béta-testeurs expérimentent le futur dispositif et font remonter leurs remarques et critiques à l'ANTS. 

    En 2023, les volontaires pourront à leur tour télécharger cette application mobile à deux conditions : disposer d'une carte nationale d’identité électronique (CNIe) délivrée par les mairies depuis 2021 et posséder un smartphone compatible (Android 8.1 et iOS 16 pour les iPhone).

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png