Publicité

Le supplément dédié à la digitalisation du secteur public est arrivé !

  • supplement-digitalisation-dematerialisation-secteur-public.jpg

    mairie-paris-france-secteur-public-collectivites
    La digitalisation du secteur public est un enjeu majeur pour l'administration française. Encore faut-il disposer des bonnes solutions pour la mener à bien. (Wikimédia Commons, Pline, CC BY SA)
  • Enjeu de premier ordre, la digitalisation du secteur public a beau s'être accélérée pendant la crise sanitaire, elle est encore loin d'être optimale, tant pour les agents que pour les citoyens. La faute, notamment, à des outils ne correspondant pas aux besoins de tous. Pour aider les acteurs du secteur à s'y retrouver et à tirer profit des technologies à leur portée, Archimag dévoile un tout nouveau supplément gratuit passant en revue toutes les solutions contribuant à la digitalisation du secteur public.

    La volonté de faire du numérique le socle principal de la transformation de l’action publique a mobilisé depuis 2017 des moyens hors normes : Action publique 2022 lancé en 2017 (et revisité en 2019 avec « Tech.gouv »), le premier grand programme consacré à la simplification et à la digitalisation du service public ; le Plan de relance et son enveloppe de 500 millions d’euros destinée au volet numérique ; ou encore la doctrine « Cloud au centre » et ses 1,8 milliard d’euros pour encourager le développement d’une nouvelle génération de services numériques de qualité, tout en protégeant les données des entreprises et des citoyens français.

    Des programmes de grande envergure qui ont largement contribué à faire avancer les choses. Ainsi, selon l’Observatoire des démarches en ligne, 87% des 250 démarches administratives les plus utilisées en France sont désormais réalisables en ligne. L’objectif du gouvernement étant d’atteindre les 100% à fin 2022. Des partenariats ont par ailleurs été noués et renforcés avec les hyperscalers pour un cloud public, levier indispensable de cette transformation digitale.

    Si impots.gouv.fr et la déclaration d’impôts en ligne ont fait figure de pionniers, d’autres dispositifs leur ont, depuis, emboîté le pas. Á l’image de la stratégie « Ma santé 2022 » qui a initié une vaste transformation du système de santé français ou encore de la dématérialisation de l’échange de données d’état civil à l’appui des démarches administratives qui est désormais une réalité avec le programme COMEDEC (COMmunication Electronique des Données de l'Etat Civil).

    L’État français ne « fait » plus seulement du numérique, il est « devenu » numérique. Il doit toutefois aller encore plus loin en la matière et étendre le périmètre de cette digitalisation, en tenant compte de trois facteurs essentiels : la sécurité (sans laquelle l’Etat ne pourra pas obtenir la confiance des citoyens), l’automatisation (afin d’optimiser le travail des agents et d’accélérer le traitement des dossiers) et l’expérience utilisateur (pour des services publics toujours plus faciles à comprendre et à utiliser, afin de lutter contre l’inclusion numérique). 

    Pour en savoir plus sur la digitalisation du secteur public, ses enjeux et ses technologies, téléchargez gratuitement notre supplément Archimag "Digitalisation du secteur public : les solutions pour la mener à bien"

     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.

    supplement-confiance-numerique-270500.png