Publicité

Gouvernance Responsable des Données : diagnostiquer son organisation

  • image_enssib.jpg

    L’Enssib, grande école des métiers de gestion de l’information, ouvre un nouveau portefeuille de formations sur la Gouvernance Responsable des Données en 2024
  • L’Enssib est une grande école qui forme les professionnels des bibliothèques. Mais pas seulement. Cette école est experte en l’apprentissage de la gestion d’informations au sein des établissements publics et privés. Forte de ses expériences, de ses équipes pédagogiques et de ses partenaires professionnels, l’école vient de créer un nouveau portefeuille de formations sur la Gouvernance responsable des données.

    Les formations s’adressent à tous les professionnels ayant des missions de direction d’organisation, de services, d’équipes et qui souhaitent monter en compétences sur ces questions désormais inévitables. Elles s’adressent également aux personnes ayant des missions de management d’équipe en gestion d’information pour renforcer leurs connaissances, et aux techniciens de la donnée souhaitant obtenir une vision stratégique au-delà de leur propre périmètre. Le but est de faire monter les professionnels en compétences dans le cadre du métier qu’ils exercent.

    La formation proposée se différencie par son approche responsable, organisationnelle et transversale de la gouvernance des données. Elle permet aux stagiaires d’aborder la gestion de l’information en prenant largement en compte la dimension humaine des organisations.

    La formation se veut au plus près des problématiques métiers, avec un suivi individualisé dès l’inscription : vous bénéficierez d’un contact direct avec notre équipe pédagogique lors d’un premier entretien à distance pour comprendre au mieux vos problématiques. Le contenu proposé est concret et le format pédagogique comprend une grande part d’application sur 25 heures (21 heures en présentiel et 4h en distanciel quelques semaines plus tard).

    Cinq grands blocs de compétences indépendants seront proposés à la formation. En 2024, c’est le bloc « Compétences diagnostiques » qui permettra une première approche aux stagiaires. Ils auront une connaissance pratique de l’écosystème de la donnée (métiers, enjeux, cycle de vie, juridique, dimension physique...), mais aussi des méthodes et outils pour mieux comprendre une organisation à travers ce prisme, des besoins des individus qui la font vivre et des ressources pour mettre en place des bonnes pratiques et une culture data efficace.

    Ils sauront, d’une part, comprendre les enjeux, impacts, acteurs, dispositifs techniques, juridiques et politiques de manière empirique, dans le contexte français mais aussi international. Et pourront, d’autre part, analyser le fonctionnement interne de leur organisation pour en avoir une vision schématique et organisationnelle.   

    Le bloc de compétences diagnostiques se décompose comme suit. Après la formation, les stagiaires auront les premières pierres des aptitudes suivantes :

    • Schématiser les étapes de la gestion du cycle de vie de la donnée (DLM) présent dans l’organisation pour les mettre en relation avec des savoirs théoriques et des bonnes pratiques répertoriées par des sources fiables, dans les secteurs public ou privé.
       
    • Organiser le recensement et la modélisation des ressources data de l’organisation ainsi que des process et outils associés (data catalogage, data quality…) pour connaitre l’existant.
       
    • Comprendre la dimension technique de chacune des étapes du cycle de vie de la donnée et entretenir un lien soutenu avec les acteurs qui en sont responsables.
       
    • Diagnostiquer l’utilisation des métadonnées descriptrices, structurelles, administratives et juridiques dans le but de nourrir la mise en place d’une méthode pour retrouver, réutiliser et croiser les informations disponibles.
       
    • Comprendre les enjeux de l’utilisation des données dans le cadre de l’intelligence artificielle (qualité, statut juridique, propriété intellectuelle, consommation …).
       
    • Diagnostiquer la surveillance et la mise en application des cadres juridiques nationaux et internationaux ainsi que les obligations réglementaires et normatives au sein de l’organisation.
       
    • Produire une cartographie des métiers de la donnée et de leurs outils spécifiques dans l’organisation afin de la croiser avec les connaissances empiriques ou d’expérience sur le sujet.

    La notion de responsable est au cœur de cette montée en compétences. Elle sous-entend la dimension écologique, physique de la gestion des données, la gestion responsable du cycle de vie de la donnée (politique de conservation, d’archivage, de réutilisation…), mais aussi la dimension sociétale de ces pratiques. Devenir conscient de ses politiques datas et de leurs mises en application, voici la promesse de l’Enssib sur ses formations inédites.

    Découvrez le détail de la formation 

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    Serda Formations Data 2023