Article réservé aux abonnés Archimag.com

Comparatif Gestion électronique du courrier (Gec) : les solutions performent

  • compratif-logiciels-gestion-electronique-courrier.jpg

    comparatif-logiciel-gestion-electronique-courrier
    La méconnaissance des fonctionnalités des logiciels fait également partie des facteurs qui freinent les organisations à changer de dimension pour la gestion de leur courrier. (Creativeart/Freepik)
  • Transformer son service courrier est une étape incontournable de tout projet de digitalisation. Performantes et innovantes, les plateformes de gestion électronique du courrier (Gec) rivalisent de briques technologiques pour augmenter la productivité et l’efficacité des équipes. Retrouvez notre comparatif des solutions de Gec en fin d'article.

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des data, de la dématérialisation et de la transformation numérique !

    Disposer d’une salle de courrier numérique reste encore un fantasme pour de nombreuses organisations, qui continuent majoritairement de gérer leurs courriers entrants manuellement. Ce retard s’explique d’abord par la méconnaissance des bénéfices d’une solution de gestion électronique du courrier (Gec) et par la peur du coût qu’entraîne son adoption.

    Suggestion de solutions pour vous
    Traitez efficacement tous vos courriers entrants et sortants grâce à une solution complète libre et open source
     
     
    Maarch Courrier est la solution de gestion électronique de courrier Libre et Open Source, la plus complète du marché ! De l’acquisition du courrier à l’expédition d’une réponse formellement signée, Maarch Courrier optimise vos processus.
     
    Optimisez et sécurisez l'ensemble de vos flux multicanaux entrants, circulants et sortants avec nos solutions innovantes 
     
    Nous développons les solutions numériques qui replacent l’Humain au cœur des parcours. Parce qu’ensemble, nous voulons que le quotidien devienne plus simple, plus sûr et plus responsable, notre vision repose sur 3 valeurs fondamentales : Innovation, Cloud Native et Green IT.

    Pourtant, celui-ci dépend de la volumétrie à laquelle fait face l’organisation et le retour sur investissement est généralement rapide et mesurable (délais de réponse améliorés, gains de temps et de productivité, amélioration des circuits du courrier et de sa trouvabilité…). La méconnaissance des fonctionnalités des logiciels fait également partie des facteurs qui freinent les organisations à changer de dimension pour la gestion de leur courrier.

    Lire aussi : Comment réussir le déploiement d'une Gec

    Car il faut reconnaître que les solutions ont largement profité des avancées technologiques des dernières années. Notre tableau comparatif, qui rassemble une vingtaine de solutions de Gec, témoigne des nombreuses fonctionnalités dont elles disposent, dédiées à la capture du courrier entrant, à son traitement et au courrier sortant, afin d’alléger considérablement les "processus courrier" des entreprises.

    Un traitement multicanal

    Dès la capture des documents, les performances des solutions de Gec font déjà leurs preuves et permettent d’aller plus vite dans la distribution du courrier, d’où qu’il provienne, de façon multicanale : les courriers entrants peuvent être numérisés sans tri préalable (voire même parfois sans ouverture, pour certaines solutions avancées)…

    Les factures, bons de commande, courriers confidentiels, formulaires web, appels téléphoniques ou encore les "sollicitations au guichet" sont centralisés… Immédiatement identifiés dès leur arrivée selon les règles définies par les utilisateurs finaux, ils sont classés et délivrés à la bonne personne ou au bon service.

    Dans le cockpit se cachent des outils de Lad (lecture automatique de documents) qui permettent d’extraire, par reconnaissance optique de caractères (OCR), des informations textuelles sur des documents numérisés de type formulaires structurés ou semi-structurés.

    De son côté, l’indexation est réalisée grâce à la reconnaissance optique des marquages optiques (OMR), qui capture les informations de manière précise en intégrant tous les flux, depuis les champs de formulaires web, les e-mails ou les questionnaires papier de manière précise. Et peut-être, demain, depuis la voix ou des photos…

    Lire aussi : Sous le capot de la Gec, l’IA devient incontournable

    L’IA automatise les processus

    Plus récemment, l’intelligence artificielle (IA) a également été intégrée dans certaines solutions afin d’automatiser, autant que possible, les processus. À la clé, des gains considérables en termes de temps et de procédure pour les opérateurs en charge du courrier et pour les autres collaborateurs : en plus de la capture multicanale, de classements et de nommages automatisés selon la charte de l’entreprise, les solutions peuvent proposer la notification des destinataires par courriel ou via un tableau de bord.

    Certaines disposent même d’une bibliothèque personnalisable de modèles de réponses et la rédaction de réponses assistée par l’IA pour le courrier sortant… Le tout avec la possibilité de suivre en temps réel n’importe quel courrier traité.

    Parmi les critères à prendre en compte pour faire son choix parmi les différentes solutions de Gec, l’interfaçage de la solution avec les outils existants (annuaires, logiciels de comptabilité, CRM, coffres-forts numériques ou systèmes d’archivage électronique, etc.) est essentiel : "lorsque des problèmes d’interfaçage se présentent, les éditeurs peuvent développer des connecteurs ou des API à la demande", expliquait Caroline Pichon, consultante au sein du cabinet Serda en mars dernier dans Archimag. "Il faut bien s’assurer que l’éditeur est en mesure de produire de telles interfaces". Notre tableau comparatif présente les différents connecteurs proposés par les prestataires, à la fois pour le segment "capture", mais aussi pour celui du traitement du courrier.

    --> Découvrer le comparatif des plateformes de Gec <-- 

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    prevenir-guerir-infobésité
    Omniprésence de l’information, surabondance d’applications et d’outils, avalanche de données… Pris dans ces flux numériques ininterrompus, sommes-nous toutes et tous devenus infobèses? Les symptômes de cette maladie contemporaine permettent de poser un premier diagnostic : […] l’infobésité pose de sérieux défis aux organisations, aux individus, comme à la planète.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    supplement-confiance-numerique-270500.png