Article réservé aux abonnés Archimag.com

Comment les professionnels de l'information perçoivent leurs métiers et compétences en 2021

  • professionnels-information-enquete-metier-competences-2021.jpg

    professionnel-information-metier-competences-2021
    Après quelques années de tâtonnement et d'inquiétude (mon métier va-t-il disparaître ?), de nombreux professionnels de l'information ont saisi des opportunités pour se positionner. (Freepik/@gpointstudio)
  • Exigence dans leur métier, confiance en l'avenir, accès à la formation... Comment les pros de l'information (documentalistes, veilleurs, bibliothécaires, archivistes, knowledge managers, doc controllers, etc) perçoivent-ils leur métier en 2021, après des mois de crise sanitaire liée au Covid-19 ? Voici les résultats de la 6ème enquête de l’Observatoire Archimag-Serda Compétences sur les métiers et compétences des professionnels de la gestion de l’information. 

    mail Découvrez toutes les newsletters thématiques gratuites d'Archimag dédiées aux différents professionnels de la gestion de l'information !

    professionnels-information-enquete-metier-exigencePlus des deux tiers des professionnels interrogés pensent que l’exigence dans leur métier s’est accrue, et pour 75 % leur métier s’est complexifié.

    L’année 2020 avec sa crise sanitaire a bien évidemment impacté la vision des choses, mais cela n’a pas démoralisé nos métiers, au contraire.

    enlightenedLire aussi : Infographie : bibliothécaires, archivistes, documentalistes et veilleurs face au télétravail durant le confinement

    Avenir du métier : la confiance règne…

    6,9/10 : c’est la note moyenne que vous avez accordée à la confiance en l’avenir de votre métier. Cette note est en hausse progressive depuis 3 ans.

    Il est clair qu’après quelques années de tâtonnement et d’inquiétude (mon métier va-t-il cesser d’exister ?), vous êtes nombreux à avoir saisi des opportunités pour vous positionner : mieux travailler en prise directe avec vos interlocuteurs, réorganiser ou créer une nouvelle offre de service.

    On retrouve une tonalité plutôt positive, en tout cas beaucoup plus qu’il y a 4 ans. En témoignent certains commentaires :

    « Le métier change avec les technologies du numérique et, dans les années à venir, l’intelligence artificielle. La réglementation évoluera également notamment sur la protection des données. Il reste tellement à faire ! Nous serons là »

    « La transformation numérique fait appel à nos compétences, nous sommes légitimes ».

    enlightenedLire aussi : Métiers de l'info : boostez vos compétences !

    D’autres plébiscitent leur environnement et leurs activités :

    « J’adore mon métier et je m’attelle à le faire évoluer »« La collecte et l’analyse de l’information afin d’aider à la décision devient un travail indispensable pour l’entreprise et ça, nous savons le faire »« De beaux projets se profilent ! »Un répondant mise sur de nouvelles compétences à acquérir p....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Archimag-343-intelligence-artificielle-veille
    À quels stades les outils de veille recourent-ils à des éléments d’intelligence artificielle ? Peu à peu, celle-ci intervient tant en amont (sourcing) du processus de veille qu’au niveau du traitement (analyse, datavisualisation…) ou en aval (diffusion). Mais cette assistance aux tâches de veille ne risque-t-elle pas d’empiéter sur le métier ? Quelle est son ampleur actuelle ?
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    Veille 2020.PNG