Publicité

Intelligence Artificielle : Pourquoi il est vital d’accompagner son intégration dans l’entreprise

  • intelligence-artificielle-entreprise-sindup.jpg

    Le spécialiste de la veille stratégique, Sindup, nous raconte comment, depuis 10 ans, il aide les organisations à former managers et collaborateurs grâce à un catalogue pensé pour adresser tous les profils. (crédits Pixabay)
  • Sans accompagnement, l’humain se retrouve bien souvent seul face à des algorithmes pourtant destinés à lui faciliter la vie. Le spécialiste de la veille stratégique, Sindup, nous raconte comment, depuis 10 ans, il aide les organisations à former managers et collaborateurs grâce à un catalogue pensé pour adresser tous les profils.

    Combiner intelligence artificielle et intelligence collective

    Avant la phase de commercialisation, nous avons consacré cinq années de R&D au big data, au machine learning et aux traitements automatisés pour proposer une solution de veille stratégique complète et en mesure de répondre à sa mission première : capter les bonnes informations pour une prise décision optimale”, raconte Mickaël Réault, fondateur de Sindup.

    La  plateforme de veille stratégique intègre ainsi une technologie de deep learning propriétaire, FilterLive™, disponible nativement, qui apprend à reconnaître les informations qualifiées selon les centres d’intérêts des utilisateurs. Des fonctionnalités d’extraction de données, de reconnaissance vocale, d’analyse sémantique, regroupement d'informations similaires, de classification et de pose de tags automatique sont ainsi déployées. Mais, c’est l'union de l'intelligence artificielle et de l'intelligence collective qui va réellement permettre aux utilisateurs de se concentrer sur leur valeur ajoutée : l'analyse, le partage et l’exploitation d’informations, à la bonne personne et au bon moment. Pour ça, il est indispensable de faire en sorte qu’ils maîtrisent leurs outils !

    C’est pourquoi, chez Sindup, nous avons vu apparaître, il y a une dizaine d’années, un deuxième métier : celui de la formation. La puissance de l’intelligence artificielle est incontestable et on réalise de véritable prouesses avec elle, mais ce n'est rien si les utilisateurs ne sont pas en capacité de se l'approprier, assure Mickaël Réault. L'IA au service de l'humain passe par de l'accompagnement, du support, de la maîtrise d'ouvrage et de la co-animation en interne chez nos clients. A noter qu’elle s’adapte systématiquement à la taille l’entreprise.

    Des formations en veille stratégique adaptées à tous les profils

    Au sein des organisations, les chargés de veille entretiennent une relation de type client-fournisseur avec les directions métiers et les directions générales.

    Pour Sindup, les chargés de veille sont plus des partenaires que nous accompagnons au quotidien avec un service personnalisé d’assistance et de support. Nous sommes vraiment dans la co-animation. Surtout, nous avons désormais tout un catalogue de formations et de coaching adapté à tous profils pour aider chacune et chacun à réussir dans sa mission.”, précise Mickaël Réault. 

    Les veilleurs vont apprendre à automatiser le cycle de veille en utilisant les fonctionnalités adaptées à leurs besoins. Les contributeurs ou curateurs en charge d’apporter leur expertise au sein des directions métiers vont travailler sur l’optimisation du partage de leurs informations, de leurs synthèses et de leurs analyses. Les directions métier vont apprendre à identifier les informations utiles et à les intégrer dans des procédures et au sein de leurs outils métiers. Elles vont également monter en compétence en matière d'intelligence économique appliquée à leur quotidien, tout comme les directions générales qui, quant à elles, vont également affiner leur vision prospective. 

    Enfin, ce qui est commun à chacune d’entre elles, au-delà du gain de temps, c’est le développement de l'esprit critique et l’amélioration du processus de décision dans une démarche d’intelligence collective”, ajoute Mickaël Réault.

    Au format conférence pour mobiliser en interne, d’ateliers de facilitation ou encore de petits groupes de travail selon les rôles, les formations peuvent également être complétées par des sessions en ligne et à la carte pour aller plus loin et permettre à chacun de rejoindre la dynamique.

    Au fil des années, nous sommes passés de formations réservées à une niche d’experts à des formations accessibles à toutes les parties prenantes dans une démarche d'organisation apprenante.”; conclut le fondateur.

    Plus d’efficacité et une meilleure identification des bénéfices liés à l’IA

    A l’issue des formations, les retours sont généralement unanimes :

    Je fais plus de choses que ce que j’imaginais avec l’outil et j’en identifie pleinement les bénéfices !” ; “Une heure par semaine me suffit à la réalisation de plusieurs newsletters. Je suis donc plus efficace en termes de volumes de livrables mais aussi de pertinence des informations transmises”. Lors des formations “la collecte des premiers résultats a toujours un effet magique sur la plupart des utilisateurs'', raconte Myriam Laurent, formatrice Sindup.

    Beaucoup découvrent des sources d’information qu’ils n'auraient, reconnaissent-ils, “jamais identifiées autrement”. Mais, même avec cette avalanche d’optimisations et de gains de temps grâce à l’automatisation, les chargé(e)s de veille et les contributeurs jouent un rôle indispensable.

    L’engouement généré auprès des directions métiers, toujours plus demandeuses de nouveaux livrables, oblige à trouver le juste équilibre entre automatisation et analyse”, conclut Marie Frizot, Customer Success Manager chez Sindup.

    Pour plus d’informations, visionnez l’émission Tech & Co sur BFM Business : la veille stratégique avec Sindup chez DS Smith ou découvrez la vidéo Combiner au mieux l'analyse humaine et les apports des technologies d'IA au service de la veille.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.

    couv_veille_2022.png