Publicité

Pour gagner la Coupe du monde de football, l'Allemagne mise sur le big data

  • 1 actu foot big data CJO.jpg

    SAP souhaite prochainement faire profiter les journalistes sportifs et les fans de sa solution. (Wikipedia/Arne Müseler)
  • Chaque équipe cherche par tous les moyens à acquérir un avantage concurrentiel sur ses rivaux. 

    On savait déjà que certains grands clubs de football britanniques faisaient appel à des data analysts pour ​collecter, analyser et archiver des milliers de données sur les joueurs tels que les buts, les tirs et les passes décisives réalisés ou encore les distances parcourues. Et ce afin de repérer leurs qualités et leurs défauts avant de les acheter ou de les revendre. De son côté, l'Allemagne mise elle aussi sur le big data pour aller le plus loin possible dans la Coupe du Monde de football qui débutait hier au Brésil. En effet, la Fédération allemande de football (DBF) a signé un accord avec SAP afin de développer un projet de co-innovation en utilisant sa solution SAP Match Insights, fonctionnant sur la plateforme SAP HANA. L'objectif : analyser le plus précisément possible les phases de match afin d'en évaluer les situations clés et ainsi améliorer la performance de l'équipe.

    10 minutes, 10 joueurs = 7 millions de données

    "Le partenariat avec SAP a transformé l'expérience footballistique des entraîneurs, des joueurs, des fans et des médias, a déclaré Oliver Bierhoff, manager de l'équipe nationale allemande ; imaginez ceci : en seulement 10 minutes, 10 joueurs avec trois balles peuvent produire plus de sept millions de points de données. SAP HANA peut traiter celles-ci en temps réel et notre équipe les analyser pour personnaliser la formation et la préparation pour le prochain match ". Reste à savoir si cette botte secrète - remplie de données - permettra à l'Allemagne de gagner le tournoi... Les pronostics sont ouverts !

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

    Recevez l'essentiel de l'actu !