Publicité

Le Covid-19 affole l'open data français

  • opendata_covid.jpg

    data.gouv.fr a  atteint un record absolu de fréquentation au mois de novembre 2020 avec un pic de plus de 2,3 millions de visiteurs uniques (Stephen Dawson)
  • Les jeux de données relatifs à la pandémie ont suscité une curiosité sans précédent sur la plateforme officielle data.gouv.fr.

    Sans surprise, les Français se sont rués sur les données relatives à la crise sanitaire. La plateforme officielle data.gouv.fr n'a pas échappé à cette curiosité sans précédent pour une thématique médicale. En 2020, les 5 jeux de données les plus consultés sont tous consacrés au Covid-19. 

    Sur la première marche du podium, les données hospitalières consacrées à la pandémie ont été accédées à 884 000 reprises. Suivies par le fichier des personnes décédées (490 000 accès) et les données des urgences hospitalières et de SOS Médecins (240 000 accès). La 4ème place est occupée par les données relatives aux résultats des tests virologiques Covid-19 (188 000 accès) devant les taux d'incidence de la pandémie (180 000).

    Plus de 2,3 millions de visiteurs uniques en novembre 2020

    La crise sanitaire a permis à data.gouv.fr de montrer toute son utilité citoyenne avec d'innombrables publications. Celles des hôpitaux (hospitalisations, réanimation, décès, transferts de patients...) mais aussi celles produites par les collectivités (aménagement cyclable temporaire, emplacement des distributeurs de gel hydroalcoolique, commerces restant ouverts pendant le confinement...)

    La plateforme data.gouv.fr a par ailleurs atteint un record absolu de fréquentation au mois de novembre 2020 avec un pic de 2 305 255 visiteurs uniques.


     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité