Publicité

Véronique Torner : "une croissance de 6,3% pour la filière numérique en 2023"

  • veronique_torner.jpeg

    Véronique-Torner-croissance-6,3%-filiere-numerique-2023
    Véronique Torner dirigera Numeum pendant trois ans (Numeum)
  • Elue à la tête de Numeum au mois de juin dernier, Véronique Torner présente le programme du syndicat professionnel de la filière numérique française pour les trois prochaines années.

     

    Quelle est votre feuille de route à la tête de Numeum ?

    Je suis ravie d’avoir été élue à la présidence de Numeum, première organisation des professionnels du Numérique en France. J’ai pour ambition de porter haut la voix de nos entreprises, qui sont des acteurs de premiers plans pour réussir les défis auxquels notre société fait face, mais également de mener des actions d’envergure avec notre écosystème pour passer à l’échelle.

    Dans cette perspective, j'ai fixé trois grandes priorités pour ces trois prochaines années : le numérique responsable en soutenant le développement d’un écosystème numérique pour un impact positif, économique, social, sociétal et environnemental à l’échelle française et européenne. Ancrer Numeum au cœur des territoires au plus près des acteurs institutionnels et économiques, en renforçant nos services auprès de nos adhérents et en capitalisant sur le maillage de nos douze délégations régionales. Répondre pleinement aux enjeux de compétences numériques en France avec une contribution à la formation, la reconversion et l’inclusion des talents.


    Quelles sont les perspectives de croissance du secteur numérique français ?

    Les nouvelles sont bonnes puisque l’ensemble des grands indicateurs sont au vert et que notre secteur est plus dynamique que nous l’avions imaginé en fin d’année dernière. Nous prévoyons une croissance de 6,3% en 2023 pour le secteur du numérique, ce qui porterait la taille du marché à 65 milliards d’euros. C’est un léger ralentissement comparé à 2022 qui fut exceptionnelle avec 47 000 créations nettes d’emplois, un record !

     

    La France est confrontée à une pénurie de spécialistes du numérique. Que propose Numeum ?

    Parce qu’il n’y aura pas de croissance de notre secteur sans augmentation des compétences, Numeum s’est donné pour objectif d’accroître l’attractivité des entreprises du secteur numérique d’une part et de travailler à la diversification des profils d’autre part. Numeum mène de nombreuses actions aux côtés d’acteurs de référence comme Pôle Emploi (Numeum est partenaire de la Semaine du numérique) ou l’Opco Atlas (notamment concernant les actions de promotion des métiers) et à destination de publics variés (lycéens de la voie professionnelle avec P-Tech, étudiants avec Talents du Numérique…).

    La reconversion professionnelle vers les métiers du numérique sera l’un des enjeux majeurs des prochaines années. En ce sens, Numeum a créé le programme « Numeric’Emploi » avec le soutien de Pôle Emploi et d'acteurs locaux pour accompagner des personnes en recherche d'emploi ou en reconversion professionnelle vers les métiers du numérique. Enfin, Numeum considère la féminisation des métiers du numérique comme une priorité absolue à laquelle j’accorderai une importance toute particulière tout au long de mon mandat.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité