Bibliothèque, théorie du genre et censure : mon bibliothécaire, ce héros !

Selon l'auteur Lemony Snicket, "les bibliothécaires ont assez souffert et méritent d'être récompensés". theunquietlibrarian

 

Les bibliothèques municipales sont entrées dans la ligne de mire du Printemps Français. Aux Etats-Unis, ces pressions sont très répandues, exercées par les ligues de vertu ultraconservatrices. Un prix vient d’être lancé pour récompenser les bibliothécaires, vent debout face à ces tentatives de censure.

La ministre de la Culture Aurélie Filipetti s’est indignée, lundi 10 février, contre les pressions exercées sur les bibliothèques par les groupements liés au Printemps Français réclamant le retrait de certains ouvrages, jugés "pro-théorie du genre".

D’après la ministre, ces groupes "se rendent dans les bibliothèques de lecture publique, exercent des pressions sur les personnels, les somment de se justifier sur leur politique d'acquisition, fouillent dans les rayonnages avec une obsession particulière pour les sections jeunesse, et exigent le retrait de la consultation de tout ouvrage ne correspondant pas à la morale qu'ils prétendent incarner".

Ligues de vertu yankees

Chantages, pression… Ces outrages portant atteinte à la démocratie et à la liberté sont monnaie courante outre atlantique. En effet, les lobbies ultraconservateurs américains pourraient faire passer nos "anti-théorie du genre" pour de vrais débutants en matière de batailles d’influence : violentes et très organisées, les ligues de vertu yankees n’hésitent pas à monter des campagnes pour censurer certains ouvrages jugés "licencieux" ou "orientés" pour les enfants et les adolescents.

Une cinquantaine d’ouvrages, parmi lesquels un épisode de la bande-dessinée Batman ou de Persepolis de Marjane Satrapi, auraient ainsi subi les foudres de cette censure au cours de l’année 2013, selon l’association Kid’s Right to Read. Imaginez : le Journal d’Anne Franck serait considéré par certains comme immoral, la jeune fille y évoquant le vagin et le clitoris.  

Courageux face à l'adversité

Dans ce contexte, un prix vient d’être créé aux Etats-Unis afin de soulager les bibliothécaires "qui ont bien assez souffert". Lancé par l’écrivain Daniel Handler, alias Lemony Snicket, en partenariat avec l’American Library Association (ALA), ce prix annuel de 3 000 dollars (2 200 euros) récompensera les "Bibliothécaires courageux face à l’adversité".

L’auteur de la série best-seller Les Désastreuses aventures des orphelins Baudelaire, jugée immorale dans plusieurs comtés américains, appelle les bibliothécaires à décrire "l’incident indésirable" dont ils ont été victimes et la façon dont ils y ont fait face avant le 1er mai 2014. Ils devront prouver que leur intégrité et leur dignité morales ont été conservées malgré la pression exercées à leur encontre par l'ultraconservatisme de certains mouvements. 

 

Le chiffre du jour
C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.