Article réservé aux abonnés Archimag.com

Internautes, les archives ont besoin de vous

Etat-civil provenant des archives départementales du Puy-de-Dôme. AD63

 

Les services d’archives sont de plus en plus nombreux à faire appel aux internautes pour indexer leurs fonds. Cette indexation collaborative obéit à des règles différentes selon les départements et est en passe de devenir un mode de coproduction entre archivistes et citoyens.

C’est un peu le Wikipedia des archivistes. Depuis plusieurs années, les services d’archives départementales multiplient les initiatives d’indexation collaborative de leurs fonds. Les internautes sont invités à participer à l’indexation de multiples types de documents : état-civil, recensement de la population, images, sources, tables de succession… On compte aujourd’hui une trentaine d’initiatives à travers le pays : Var, Corrèze, Martinique, Hautes-Alpes, Aude… Plusieurs services d’archives municipales s’y sont aussi mis comme à Rennes et à Nantes par exemple.

L’indexation collaborative semble également séduire les internautes. Selon...

Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
Le chiffre du jour
C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.