Retraite ou retrait ? Départ annoncé du directeur de la BPI Patrick Bazin

La BPI est implantée dans le centre Georges-Pompidou de Paris. Camillo Sirianni

 

Patrick Bazin a créé la surprise en annonçant hier qu’il prenait sa retraite de la direction de la Bibliothèque publique d’information. Ce départ, officiellement pour des raisons familiales, intervient dans un climat tendu depuis plusieurs mois par le projet de rénovation de la BPI.

Deux mois à peine après avoir présenté la deuxième version du projet de rénovation de la Bibliothèque publique d’information (BPI) au ministre de la Culture Aurélie Filippetti, son directeur Patrick Bazin a annoncé hier prendre sa retraite dans un mois. C’est à la suite d’une réunion générale que ce philosophe de formation devenu conservateur général et nommé en juillet 2010 par l’ancien ministre Frédéric Mitterrand à la tête de la BPI a fait part de son départ dans un courrier. 

Remous

Officiellement, Patrick Bazin évoque des raisons familiales exigeant son retour dans sa ville d’origine, Lyon ; selon lui, le Ministère aurait été informé de cette décision il y a plusieurs mois déjà. "Dois-je préciser qu’il ne s’agit pas d’une fuite de ma part ou d’une demande du Ministère ?", ajoute-t-il dans sa lettre. Pourtant, il est difficile de ne pas mettre cette annonce en perspective avec les remous suscités par le projet de rénovation de la BPI  chez son personnel et ses syndicats, puis par Aurélie Filippetti ; et ce en décembre 2012, puis en juin dernier lors de la présentation de la deuxième version du projet. Au cœur de la discorde, un projet d’aménagement de l’espace insatisfaisant ainsi qu’une politique documentaire qui ne serait "pas réellement définie". Montée au créneau à deux reprises, l’intersyndicale ne soutenait pas les propositions de son directeur, jugées "mal pensées et non abouties", regrettant que seuls les cadres aient été impliqués dans la réécriture du projet.

Carrière lyonnaise

Né en février 1950 et diplômé de l'École nationale supérieure des sciences de l'information et des bibliothèques (Enssib), Patrick Bazin a passé une grande partie de sa carrière à la Bibliothèque municipale de Lyon, dont il fut le directeur de 1992 à 2010. Lors de la construction de la Bibliothèque nationale de France (Bnf), il fut également membre du comité présidé par Bernard Stiegler, participant à la réflexion sur le rôle du numérique dans la future institution. Après son départ de la BPI, l’interim sera assuré par Emmanuel Aziza, responsable du pôle Services aux publics et ancien directeur de la médiathèque d’Issy-les-Moulineaux, avant la nomination d’un nouveau directeur.

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

Recevez l'essentiel de l'actu !