Publicité

3,5 millions d'euros : le leg miraculeux d'un prêtre à la bibliothèque municipale de Lyon

  • lumière-biblyon.jpg

    Un leg bienvenu pour la bibliothèque municipale de Lyon (Pixabay / pixel2013)
  • L'abbé Louis Perrin a légué une partie important de ses biens à la bibliothèque municipale de Lyon.

    Cela ressemble à un don du ciel. L'abbé Louis Perrin a légué la somme de 3,5 millions d'euros "pour que ces biens ou le produit de ces biens servent à la Bibliothèque Municipale de Lyon". Dans son testament, le prêtre a désigné l'établissement culturel comme principal légataire de sa fortune. 

    Totalement inconnu des bibliothécaires lyonnais, Louis Gerrin est pourtant l'auteur d'un ouvrage intitulé "Guérir et sauver" publié par les Editions du Cerf. Mais personne ne se souvient l'avoir vu dans l'établissement. Tout juste sait-on qu'il habitait à deux pas d'une bibliothèque du réseau lyonnais.

    Pour autant, les bibliothécaires se réjouissent de ce leg exceptionnel : "en 7 ans de direction je n’ai jamais rencontré cette situation" explique Gilles Eboli, le directeur de la BM de Lyon à l'hebdomadaire Lyon Mag ; "il arrive que l’on nous lègue des collections de livres - précieuses ou pas - mais une somme pareille, ça n’est jamais arrivé !"

    Que faire de ce leg ?

    A ce jour, les responsables de la bibliothèque n'ont pas encore décidé comment sera dépensée cette somme. Avant même l'annonce de ce leg, la BM de Lyon avait décidé de procéder à d'importants travaux de désamiantage et de mise aux normes. Le coût de cette réhabilitation est estimé à 14 millions d'euros.

    Mais le leg de Louis Perrin pourrait également servir à acquérir de nouvelles collections documentaires ou à créer de nouveaux services aux usagers.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité