Article réservé aux abonnés Archimag.com

Logiciels pour bibliothèques : pas de rebond en 2018

  • 283 Dossier retex Carouge.jpg

    bibliotheque-ordinateur
    Les bibliothèques municipales et assimilées (bibliothèques d’EPCI) ont acquis 1 048 produits en 2017 contre 1 023 en 2016. Plus d’un tiers de ces produits sont des logiciels open source. (DR)
  • En 2017, le marché des logiciels pour bibliothèques reste dans ses plus bas niveaux observés ces dernières années. Chiffre d’affaires stable, volumes en berne, perspectives de cession : la concentration se poursuit au profit d’une poignée d’éditeurs dans un contexte de rigueur budgétaire.

    1. Le chiffre d’affaires est stable à 37 millions d’euros

    Le marché 2017 des logiciels pour bibliothèque représente un chiffre d’affaires de 37 millions d’euros, égal à celui de l’an passé. Parmi les 49 fournisseurs recensés, dix réalisent un chiffre d’affaires de plus d’un million d’euros dans le secteur des bibliothèques. Par ordre décroissant de ce chiffre d’affaires, il s’agit de :

    • Archimed,
    • C3RB Informatique,
    • Decalog,
    • Réseau Canopé,
    • groupement AFI - BibLibre,
    • Infor France,
    • PMB Services,
    • Ex Libris France,
    • Cadic Services
    • BiblioMondo France.

    Troisième en 2016, C3RB occupe cette année la deuxième place.

    montage_banniere_archimag_v2 (1).gif

    Temps difficiles pour une grande partie des fournisseurs

    Ces dix fournisseurs détiennent 80 % des parts de marché. L’an passé le chiffre d’affaires des 10 premiers fournisseurs représentait 77 % du total, le marché poursuit donc sa concentration. Les temps semblent particulièrement difficiles pour une grande partie des 39 autres fournisseurs qui se partagent un chiffre d’affaires inférieur à 7,4 millions euros, soit une moyenne de 190 000 euros par entreprise.

     

    2. Les ventes reculent de 3 % en volume

    Hors Réseau Canopé et Ebsco Information Service qui comptabilisent leurs ventes en nombre d’abonnements, les fournisseurs déclarent avoir vendu un total de 1 326 produits en 2017 contre 1 365 en 2016. Cette baisse (moins 39 produits) est principalement due à la faiblesse des ventes réalisées auprès des bibliothèques spécialisées. Notons également que les ventes aux bibliothèques départementales ne représentent plus qu’une dizaine de produits.

    Logiciels de bibliothèques : Evolution des ventes en volumes entre 2012 et 2017

    3. Des projets de cession, une filialisation et une radiation

    Plusieurs entreprises, y compris parmi les plus grandes du secteur, ont engagé des pourparlers sur des projets de cession de leur activité bibliothèque. Ces tractations sont longues, mais ont quelques chances d’aboutir en 2018, car, d’un côté, de grands acteurs historiques peinent à dégager des ressources suffisantes de leur activité et, de l’autre, de nouveaux entrants sur le marché ont besoin d’acquérir un parc de clients qui se verra bientôt proposer une migration sur leurs produits.

    L’entreprise italienne Data Management PA, dont le système de gestion de bibliothèque Sebina OpenLibrary est diffusé en France par Decalog, a créé pour son activité bibliothèque une filiale au nom de DM Cultural. Suite à la cession de son fonds de commerce à ELP, la société Assistere été radiée du registre des sociétés le 11 septembre 2017.

    4. Trois modes de commercialisation

    L’analyse des ventes en volume distingue 3 catégories : 1. Les logiciels open source Concernant l’open source, les produits les plus diffusés sont le portail Bokeh avec un total de 137 installations effectuées par AFI-BibLibre, Altexence ou SAS Bibliossimo et les systèmes de gest....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-312
    RPA : voilà un sigle à retenir. La robotic process automation représente un marché promis à une percée spectaculaire. Il y a de l’intelligence artificielle dans cette technologie, certes. Surtout, elle s’applique à des cas d’usage dont on attend d’appréciables retours sur investissement.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner_0.jpg

    banniere GP52 web.png