Publicité

Les bibliothèques et l’information numérique face au COVID

  • elsevier-homme-lunette-pc.jpg

    elsevier-homme-lunette-pc
    L'utilisation des données dans les stratégies d'édition et d'acquisition des bibliothèques (iStock/Elsevier)
  • Les règles et usages de la recherche dans un monde post-Covid sont encore peu connus. Comment prévoir avec fiabilité les besoins des chercheurs et étudiants, pour leur offrir exactement ce dont ils auront besoin ? Comment alimenter les bibliothèques ? Comment les institutions font-elles face à la situation ? 

    Elsevier vous propose un chapitre en accès libre de l’ouvrage “Libraries, Digital Information, and COVID” dans lequel ces questions sont explorées, et où les bibliothèques pourront découvrir des pistes pour planifier des services et des collections durables dans un contexte incertain. Le chapitre, écrit par Melissa Fulkerson, vice-présidente  Research Reference chez Elsevier, aborde l'utilisation des indicateurs dans les stratégies d'édition et d'acquisition des bibliothèques. Vous pouvez lire ce chapitre en entier en version originale  ; en voici un extrait en français 

    “Les éditeurs scientifiques jouent de nombreux rôles dans la chaîne d'approvisionnement en contenu de recherche. Avec des ouvrages qui permettent un apprentissage approfondi des concepts scientifiques, ces éditeurs dans les disciplines des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et de la médecine (STIM) s'efforcent de fournir un contenu essentiel qui réponde aux besoins en pleine évolution de la communauté des chercheurs.

    La demande croissante pour ce type de contenu est mise en évidence par des demandes de titres spécifiques de la part des utilisateurs, par leurs comportements et leurs habitudes, ou bien par l'analyse des tendances du marché.

    Afin de mieux comprendre comment les chercheurs et les étudiants utilisent le contenu scientifique et comment prendre des décisions pertinentes pour l'avenir, les éditeurs se penchent sur l’analyse de données. Elles sont recueillies à partir de l'utilisation du contenu dans différentes disciplines, ou à travers différents types de contenu (comme les livres et les revues).

    L'incertitude de ce à quoi ressemblera un monde post-COVID d'un point de vue social et économique rend ces données d'autant plus précieuses. Ainsi les éditeurs et les bibliothèques peuvent prendre des décisions qui servent leur stratégie, ainsi que les besoins et les résultats souhaités par leurs institutions.

    L'utilisation d’indicateurs pour prendre des décisions en matière de collections n'est pas un concept nouveau : les bibliothèques utilisent les données d’utilisation des ouvrages pour les aider à retirer des livres peu demandés et entretenir leurs collections imprimées depuis de nombreuses années.

    Cependant, alors que les plateformes de contenu évoluent et se perfectionnent, et que les fournisseurs se tournent davantage vers le contenu numérique, les éditeurs et les bibliothèques ont également accès à des solutions plus sophistiquées, pour obtenir des informations pertinentes et faciliter leur prise de décision.”

    Pour lire la suite de ce chapitre rendez-vous sur cette page

    Il convient de noter que l’auteur de cet ouvrage tire son expérience de l’édition de livres dans les STIM. Il est d’autant plus important pour les éditeurs de livres de percevoir les évolutions dans leur domaine le plus tôt possible, puisque le processus de publication est plus long. Ce chapitre aborde donc les problèmes et les impacts liés au flux de travail de l'édition et de l'acquisition de livres dans les STIM.

    Contactez-nous :

    Nadya Adjadj
    Solution Sales Manager
    n.adjadj@elsevier.com

    sciencedirect_151_png.png

    els_ns_logo_2c_rgb_1_2.jpg

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité