Publicité

Ebooks en bibliothèque : comment prêter des livres numériques ?

  • ebook-bibliotheque-preter-livres-numeriques.jpg

    ebook-livre-numerique-bibliotheque
    Conseil aux bibliothèques : préparer ses équipes à des questions très techniques sur les ebooks et les livres numériques de la part des usagers et mettre en place de nombreuses séances de prise en main avec ses publics. (Freepik)
  • Le prêt d'ebooks ou de livres numériques suppose en pratiques quelques aménagements et règles spécifiques, comme le signalement et l'accessibilité, les règles d'emprunt, l'acquisition, les compétences des bibliothécaires et le budget. Aurélie Bosc, directrice adjointe numérique, patrimoine écrit et archives municipales de la bibliothèque Méjanes d'Aix-en-Provence, explique son organisation et livre ses conseils pour optimiser le prêt de livres numériques en bibliothèque. 

    mail Découvrez Le Bibliothécaire Innovant, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée aux professionnels des bibliothèques.

    Signalement et accessibilité des livres numériques

    Les livres numériques sont présents sur un portail dédié aux ressources numériques ; il n'y a pour l'instant aucun lien avec notre logiciel de gestion (SIGB).

    A partir de ce portail, l'accès aux livres numériques peut se faire de diverses manières : lien direct par la rubrique "livres", moteur de recherche ou sélections présentes dès la page d'accueil du portail (“nouveautés", "coups de cœur").

    Nous proposons des livres numériques en téléchargement dans le cadre du prêt numérique en bibliothèque (PNB), et aussi des livres numériques en streaming par l'intermédiaire de la ressource en ligne Bibliovox.

    > Lire aussi : Liseuse : quel modèle choisir pour vos ebooks ?

    Règles d’emprunt des ebooks

    Deux livres peuvent être empruntés par carte "plus de 18 ans" pour une durée de prêt de quatre semaines. Le prêt ne peut pas être prolongé, mais il est possible d'effectuer de nouveau le même prêt, ou de réserver un autre livre.

    Acquisition

    Les acquéreurs - soit les bibliothécaires référents dans ce domaine - font leurs achats directement en ligne sur le site de notre libraire Le Divan. Cela correspond à un lot du marché livres consacré aux livres numériques, nous n'achetons que des livres numériques chez ce libraire.

    A noter que notre politique d'achat sur PNB ne porte pour l'instant que sur de la fiction adulte, essentiellement des nouveautés. Nous excluons les livres qui ne sont disponibles qu'en un seul prêt simultané, ce qui peut expliquer l'absence de certains titres pourtant très médiatisés...

    La commande est transférée sur la plateforme Dilicom, société gestionnaire du PNB, puis, par l'intermédiaire de webservices, l'information est mise en ligne sur notre portail après traitement par les logiciels de notre prestataire C3RB.

    > Lire aussi : Livres numériques en bibliothèque : PNB est-il trop éloigné des réalités du terrain ?

    Compétences nécessaire dans l'équipe

    Une équipe de trois personnes en charge des acquisitions de l'ensemble du fonds littérature
    sélectionne et gère les supports physiques et numériques indistinctement. Les points techniques sont gérés par l'administrateur du portail numérique.

    Coûts des ressources numériques

    Un budget propre est défini pour les ressources numériques en début d'année. Le coût de raccordement de la bibliothèque à Dilicom est d’environ 300 euros par an. Ce à quoi il faut ajouter le coût de chaque livre et le coût d'abonnement annuel au portail numérique - il est globalisé avec les autres ressources numériques.
    Pour les usagers, il n’y a bien sûr pas de tarification spécifique, le service d’emprunt de livre numérique est inclus dans l'inscription.

    > Lire aussi : 4 sites où télécharger gratuitement des ebooks

    Bilan

    Le service fonctionne plutôt bien. Le cap des 1 000 prêts a été dépassé, pour un total de 350 documents, dès décembre 2017, alors que ce service n’était en place que depuis septembre 2017. Nous sommes donc plutôt satisfaits. Cependant, nous devons faire d’importants efforts de communication.

    La bibliothèque n’a pourtant pas ménagé son énergie dans ce domaine, ayant déjà communiqué dans le magazine municipal, la revue de la bibliothèque, par des flyers, des articles dans le journal local, et aussi lors des nouvelles inscriptions ou des renouvellements, ce à quoi se sont ajoutées des séances de prise en main...

    Et elle prévoit encore une "rematérialisation" permettant de montrer l’offre de livres numériques dans la bibliothèque, avec en outre un signalement dans un portail commun numérique-physique (fédérant le SIGB), un mailing, une réorganisation de la rubrique livres du portail numérique avec des entrées par genre et idéalement des campagnes de communication dans la ville...

    NDLR : cet article a été rédigé avant le premier confinement lié à la pandémie de Covid-19.

    > Lire aussi : Covid-19 : une hausse historique pour la consultation des ressources numériques des bibliothèques

    Conseils et avertissements

    “A une bibliothèque qui s’interroge sur le PNB, dit Aurélie Bosc, directrice adjointe, je conseillerais de préparer ses équipes à des questions très techniques de la part des usagers”.

    Un lecteur demandera par exemple : "J'ai rendu les deux livres dans l'application Bluefire Reader, mais ils restent toujours en prêt sur mon compte lecteur". Notre Faq apporte des réponses.

    Il convient aussi de mettre en place de nombreuses séances de prise en main avec ses publics, en s’appuyant sur une large communication autour de cette offre.

    De plus, remarque Aurélie Bosc, il faut s’attendre à des problèmes techniques récurrents et connus liés aux bugs du logiciel Adobe Digital Edition et aux DRM (gestion des droits numériques) ; mais Dilicom travaille à résoudre ces problèmes.

    > Lire aussi : Ebooks : le livre numérique en bibliothèque à la rencontre de ses lecteurs

    Propos recueillis par Michel Remize
     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !
    bibliotheques-mutation-transformation
    Lecture, culture, information… Animation, médiation, aide… Sur site ou virtuelle… Les missions des bibliothèques, en ville comme à l’université, sont particulièrement denses. Il s’agit de s’adapter en permanence à une demande qui évolue sans cesse et qui a montré sa vigueur en période de pandémie et de confinement. Aux bibliothécaires de suivre le rythme, au management d’orchestrer ! Nouvelles expériences, mutualisation, évolution des compétences, démarche de développement durable donnent la marche à suivre. Un guide qui présente des tendances, des témoignages, des avis d'experts, des conseils et des méthodes. Avec un panorama complet des équipements pour bibliothèques : logiciels, matériels et mobiliers.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    1
    est en moyenne signalée toutes les semaines dans les établissements de santé depuis janvier 2021. Les hôpitaux ont subi 27 cyberattaques majeures - qui ont effectué tout ou partie de leurs systèmes d'information - en 2020.

    couv_documentation_2022.png