Article réservé aux abonnés Archimag.com

Pierre Vesperini : "Jamais l’incapacité à penser de façon un peu complexe n’a été aussi répandue"

  • interview-pierre-vesperini-cancel-culture.jpg

    interview-pierre-vesperini-cancel-culture
    « Ce qu’on appelle “cancel culture” n’est que le symptôme le plus spectaculaire de la crise, il n’en est pas le plus profond », explique Pierre Vesperini. (Freepik/Rawpixel)
  • Pierre Vesperini est chercheur au CNRS. Ancien élève de l’École normale supérieure, il vient de publier « Que faire du passé, réflexions sur la cancel culture » (Éditions Fayard).

    mail Découvrez toutes les newsletters thématiques gratuites d'Archimag dédiées aux professionnels de la transformation numérique, des bibliothèques, des archives, de la veille et de la documentation.

    Vous évoquez la « culture-héritage » tout au long de votre ouvrage. Quelle définition en donneriez-vous ?

    Je distingue en fait deux sens du mot « culture » : d’abord la « culture » au sens de « civilisation », comme lorsqu’on s’intéresse par exemple à la question du port d’arme dans la culture américaine, ou à la cérémonie du thé dans la culture japonaise.

    Ensuite la « culture » au sens des « connaissances dont la maîtrise fait dire d’un homme qu’il est “cultivé” ». Ces connaissances se présentent souvent comme un patrimoine ou un héritage.

    Mais l’image est trompeuse : car un héritier n’invente pas son héritage ; il le reçoit. Tandis que nos sociétés sélectionnent, dans les vestiges du passé, ce qui relève ou non de la culture légitime, et reconstruisent ensuite ces vestiges selon leurs propres normes.Vous expliquez qu’une « crise extraordinair....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    ged-automatisée-valeur-ajoutée
    Avec l’automatisation, les applications de gestion électronique des documents (Ged) peuvent franchir un pas de plus en faveur des organisations dématérialisées. Les enjeux sont multiples : gain d’efficacité, bien sûr, mais aussi meilleures fiabilité et traçabilité. Pour automatiser davantage, il faudra identifier les flux, chasser les tâches sans valeur ajoutée, modéliser, tester, mettre en oeuvre…
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Archimag-archivistes-culture
    Combien d'oeuvres, combien d'événements s'appuient sur des archives pour leur réalisation ? A la manoeuvre ou apportant leur contribution, les archivistes qui endossent cette mission de valorisation parallèlement à celle de conservation.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le montant total des pénalités infligées aux entreprises en 2022 - et à l'échelle internationale - pour le non respect du RGPD.

    Serda Formations Documentation 2023