Publicité

Comment la plateforme ORB facilite le quotidien des professionnels du livre ?

  • bibliotheques-orb-nosoli-outil-recherche-bibliographique-libraires-bibliothecaires.png

    orb-outil-recherche-bibliographique-nosoli
    ORB (Outil de Recherche Bibliographique) centralise plus de 3,5 millions de références bibliographiques. (ORB)
  • Lancé il y a 10 ans par le Groupe NOSOLI, ORB (Outil de Recherche Bibliographique) centralise un large panel de données mises à la disposition des bibliothécaires et libraires. Riche de plus de 3,5 millions de références bibliographiques, la solution s’appuie également sur de nombreuses fonctionnalités, en adéquation avec les besoins de ses utilisateurs. 

    C’est sous l’impulsion de ses clients bibliothécaires que le Groupe Decitre (qui a depuis rejoint le Groupe NOSOLI, aux côtés de l’enseigne Furet du Nord) a créé la plateforme full-web ORB à destination des bibliothèques en 2015. Le but : mettre à disposition des professionnels du livre une base de données centralisant les flux émanant d’éditeurs et de diffuseurs, ainsi que des notices d’ouvrages respectant les normes en vigueur (règles de catalogage de la BnF notamment). 

    Objectif atteint pour ORB, qui compte plus de 3 000 utilisateurs quotidiens par jour, issus de bibliothèques et librairies basées en France, en Suisse et en Belgique, regroupées en réseau ou de tailles plus modestes. Un succès qui s’explique aussi bien par "la qualité du catalogue bibliographiques mises à disposition des utilisateurs (avec de nouveaux ajouts chaque jour) que par les nombreuses fonctionnalités proposées par l’outil", ajoute Nicolas Boyer (Directeur base de données/Product Manager). 

    Tous les besoins des professionnels du livre couverts par un outil unique

    En effet, en plus de centraliser l’information pour les professionnels du livre, la solution est capable de sauvegarder des historiques de recherches, de créer des alertes ou des veilles documentaires (en fonction d’un thème, par exemple), d’accéder aux coups de coeur des libraires ou encore d’effectuer des recherches avec une multitude de filtres (disponibilité des ouvrages, couleurs de première de couverture, etc.). 

    “Le point fort d’ORB est aussi la possibilité d’accéder à des liens directs vers les sites médiatiques à travers l’onglet Le Web en Parle”, ajoute Gérald Beretti (Account Manager). “Tout peut être géré à partir d’ORB : les utilisateurs peuvent créer des paniers, construire une offre ou partager leur veille documentaire avec les bibliothèques de leur réseau, effectuer des commandes, etc. C’est un outil très simple, ergonomique et personnalisable.” 

    Une proximité directe avec les utilisateurs

    Pour mieux s’approprier les nombreuses fonctionnalités d’ORB, ses utilisateurs peuvent échanger en direct avec les équipes techniques et fonctionnelles d'ORB. “Nous sommes très axés sur l'accompagnement et la conduite du changement”, indique Christèle Rhône Mansot (Responsable Commerciale Grands Comptes). “Les utilisateurs ont accès à des vidéos de formation, de la documentation et des visioconférences de réassurance proposées de manière régulière”. 

    En complément, chacun peut consulter les derniers ajouts fonctionnels d’ORB via un pavé “Actualités” dédié. La solution ne cesse d’ailleurs d’être améliorée en fonction des besoins des utilisateurs, en particulier autour de la conformité réglementaire (transition bibliographique notamment). De quoi faciliter toujours plus le quotidien des professionnels des bibliothèques et librairies ! 

    logo-orb_1.jpg

    Contact
    ORB

    contact@base-orb.fr
     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Rencontre avec Stéphane Roder, le fondateur du cabinet AI Builders, spécialisé dans le conseil en intelligence artificielle. Également professeur à l’Essec, il est aussi l’auteur de l’ouvrage "Guide pratique de l’intelligence artificielle dans l’entreprise" (Éditions Eyrolles). Pour lui, "l’intelligence artificielle apparaît comme une révolution pour l’industrie au même titre que l’a été l’électricité après la vapeur".

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif