Publicité

Montréal inaugure L'Octogone, "une bibliothèque ancrée dans le 21ème siècle"

  • octogone_montreal.jpg

    Montreal-inaugure-Octogone-bibliotheque-ancree-21eme-siecle
    La bibliothèque L'Octogone située dans l'arrondissement de LaSalle à Montréal (Anne Carrier Architecture - Labonté Marcil)
  • Agrandie et rénovée, la bibliothèque L'Octogone offre une superficie de 4 500 m² et propose 350 places assises dans l'arrondissement de LaSalle de Montréal.

     Après plusieurs années de travaux, la ville de Montréal a officiellement inauguré la bibliothèque L'Octogone située dans l'arrondissement de LaSalle de Montréal. Naguère dotée d'une superficie de 2 900 m2, la nouvelle bibliothèque dispose désormais d'une surface d’environ 4 500 m2 et propose 350 places assises.

    Au-delà des salles de consultation, L'Octogone est organisée autour de quatre salles de travail équipées de téléviseurs et d'un espace conçu pour les adolescents ainsi qu'une collection de plus de 1 150 jeux et jouets. Perché au haut de l'escalier se trouve l'espace "Dans ma bulle" pour y lire en retrait.

    Conçu par l'agence Anne Carrier Architecture - Labonté Marcil, le nouvel équipement a vocation à devenir "une bibliothèque ancrée dans le 21ème siècle" selon la ville de Montréal.

    44,9 millions de dollars canadiens (environ 30 millions d'euros)

    Du côté des collections, L'Octogone propose 180 000 documents comprenant la plus grande collection de bandes dessinées des Bibliothèques de Montréal. Elle offre également de nouvelles ressources comme l'atelier du bédéiste, le laboratoire scientifique et culinaire, le laboratoire informatique, le centre d'apprentissage, le libre-service, des consoles de jeux vidéo, le prêt de portables et de tablettes iPad sur place.

    Le montant des travaux de L'Octogone s'élève à 44,9 millions de dollars canadiens (environ 30 millions d'euros).

     

     

     

     

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité

    sponsoring_display_archimag_episode_6.gif