Publicité

FranceConnect passe le cap des 8 millions d'utilisateurs

  • passants_smartphone.jpg

    utilisateurs-franceconnect
    FranceConnect espère atteindre 20 millions d'utilisateurs d'ici la fin 2019 (FranceConnect)
  • FranceConnect, le dispositif d'identification de l'administration a gagné cinq millions d'utilisateurs en un an.

    Trois ans après son lancement, FranceConnect est en passe d'atteindre sa vitesse de croisière. Le dispositif d'identification auprès des services publics en ligne compte désormais huit millions d'utilisateurs uniques. 

    Qu'est-ce que France Connect ?

    FranceConnect est un dispositif d'identification commun à plusieurs administrations qui permet de se connecter à différents services en ligne (Impots.gouv.fr, Ameli.fr, etc) ainsi qu'aux services de l'ANTS (Agence nationale des titres sécurisés) sans avoir besoin de créer un nouveau compte.

    Lancé en 2016, le bouton FranceConnect permet aux internautes de choisir un fournisseur d'accès (impots.gouv.fr, La Poste, Ameli...) afin d'être reconnu par l'ensemble des services publics en ligne sans se ré-identifier pour accéder à ces services.

    5 millions d'utilisateurs FranceConnect en un an

    En une année seulement, le nombre d' utilisateurs France Connect a augmenté de cinq millions. Chaque mois, ce sont près de cinq millions de connexions qui sont enregistrées. "En 2019, nous poursuivons nos efforts de passage à l'échelle avec un objectif principal : vingt millions d'utilisateurs d'ici la fin de l'année" expliquent les promoteurs de FranceConnect.

    Ouverture au secteur privé

    2019 verra en effet une avancée significative avec l'ouverture au secteur privé. France Connect est en effet officiellement ouvert aux entreprises de droit privé.

     

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.
    Publicité

    supplement-confiance-numerique-270500.png