Publicité

Flux documentaires : Kodak Alaris et Ephesoft vantent les mérites de l’intelligence artificielle

  • scanner-alaris-ephesoft-intelligence-artificielle.jpg

    kodak-alaris-ephesoft-scanner-intelligence-artificielle
    En s'appuyant sur l'intelligence artificielle, Kodak Alaris et Ephesoft assurent l'intégrité des documents scannés. (Freepik)
  • Experts de la dématérialisation, Kodak Alaris et Ephesoft ont organisé conjointement, le 10 juillet dernier, un webinaire consacré à l’intelligence artificielle au service de l’automatisation de l’intégration des flux documentaires dans les solutions métiers. Retour sur les principaux enseignements de cette présentation.

    « Tirez parti des avancées de l’IA pour automatiser l’intégration de tous vox flux de documents dans vos solutions métiers » : tel était le thème du webinaire organisé le 10 juillet et animé par Adrien Vandy, pre-sales engineer chez Kodak Alaris, et Patrice Chakroun, senior presales consultant pour Ephesoft. L’occasion, pour les deux experts, de rappeler les synergies qui lient les deux entreprises qu’ils représentent, partenaires de longue date.

    De l’importance de passer à l’intelligence artificielle

    Néanmoins ce webinaire a surtout mis l’accent sur la nécessité pour les organisations de passer à l’automatisation pour assurer le succès de leur Ged. En la matière, les attentes des clients sont particulièrement fortes, les technologies étant à même de résoudre certaines problématiques, notamment relatives à la copie fiable.
     
    « La copie fiable repose sur deux grands piliers. D’un côté, la fidélité du document : on doit être en mesure de pouvoir lire de manière exhaustive les informations qui sont sur le document. L’autre pilier de la copie fiable va être la traçabilité, c’est-à-dire s’assurer de pouvoir remonter la traçabilité du document, connaître son horodatage, et ainsi pouvoir protéger son intégrité », a notamment rappelé Adrien Vandy.

    La technologie, une valeur ajoutée pour fiabiliser les documents électroniques

    Heureusement, différentes pistes technologiques peuvent être envisagées pour répondre aux problématiques que représentent les documents numérisés. Kodak Alaris a ainsi doté l’ensemble de ses scanners de la solution Perfect Page, qui garantit la production d’une image fidèle à l’originale. La traçabilité, quant à elle, est assurée par la création de métadonnées nécessaires à l’audit de la chaîne de numérisation (identification de l’opérateur et de la machine, processus de traitement utilisé et profil de numérisation).
     
    Ces éléments permettent de calculer, en fin de processus, l’empreinte numérique du document, une fonction mathématique unique à chaque fichier, rendant possible la traçabilité de son origine et préservant son intégrité jusqu’à sa livraison. En complément, Kodak Alaris et Ephesoft proposent des solutions basées sur l’IA et le machine learning visant à rendre la classification et l’extraction des données toujours plus efficaces. Autant de fonctionnalités, et bien plus, qui seront largement mises en lumière à l’occasion de la prochaine édition de Documation, qui se déroulera du 22 au 24 septembre 2020 au Parc des Expositions de la Porte de Versailles, à Paris.
     

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    4
    C'est le montant de la levée de fonds réalisée par la start up Affluences.
    Publicité

    Couv demat 2020.png