Publicité

2021 : L’odyssée de la digitalisation

  • collaborateurs_acceleration_transformation_numerique.jpg

    collaborateurs_acceleration_transformation_numerique
    2020 restera l’année d’une accélération de la transformation numérique pour la plupart des entreprises et organisations publiques. (Anakeen)
  • Si 2020 restera une année compliquée pour beaucoup et à bien des égards, elle restera aussi l’année d’une accélération sans précédent de la transformation numérique pour la plupart des entreprises et organisations publiques, et ce quelle que soit leur taille. Selon le Digital Transformation Index 2020 de Dell Technologies (1), 71% des entreprises françaises ont en effet accéléré leurs programmes de transformation numérique l’année dernière.

    Remplacer les postes fixes par des ordinateurs portables équipés d’outils collaboratifs et de visio-conférences et poursuivre la dématérialisation des échanges semblent être devenus le sacerdoce de toutes les organisations poussées à généraliser le télétravail, mais ce n’est pourtant que la partie visible et émergée de la digitalisation ! Les enjeux sont bien plus profonds et la feuille de route bien plus riche. Aussi, quels sont les sujets prioritaires et ceux les plus créateurs de valeur ?

    Anakeen, spécialiste de la transformation numérique, a regroupé les cinq conseils et bonnes pratiques essentielles pour vous aider à y voir clair et accélérer votre digitalisation en 2021...

    Digitaliser l’environnement de travail pour une meilleure expérience utilisateur

    Cela peut paraître évident, mais la digitalisation de l’environnement de travail ne se résume pas seulement à fournir un poste 100% nomade aux collaborateurs. Toutes leurs conditions de travail ont changé, tout comme les relations et les modes d’échange entre eux. Les fonctionnements et réflexes d’avant ne trouvent plus forcément leur place dans cette nouvelle organisation. C’est pourquoi il est essentiel de porter un regard critiques sur les solutions logicielles mises à leur disposition pour s’assurer qu’elles contribuent réellement à simplifier leur quotidien et à fournir une meilleure expérience utilisateur ; et surtout pas de créer des irritants susceptibles de miner leur moral alors qu’ils sont majoritairement éloignés les uns des autres.

    Évoluer vers une stratégie de servicisation du système d’information

    Le CIGREF (2) a publié fin 2020 le rapport « Stratégies de servicisation du SI : la transformation du SI en offre de services pour l’entreprise et ses partenaires » qui vient enrichir l’approche visant à digitaliser l’environnement de travail. En effet, au-delà d’améliorer et de simplifier l’expérience utilisateur, le système d’information doit désormais s’adapter aux nouvelles frontières de l’entreprise dont tous les murs reculent depuis 2020. On travaille désormais à distance et davantage connecté avec ses partenaires ou d’autres contributeurs en mode « Entreprise étendue ».

    Pour renforcer l’efficacité opérationnelle des équipes et fluidifier l’exécution des processus, toutes les organisations vont devoir proposer de plus en plus de services du SI accessibles depuis l’extérieur via des APIs et cela pose de nombreuses questions sur la structuration des données, leur confidentialité, la sécurité d’accès… dont les réponses ne sont pas toujours simples.

    Se réapproprier les applications stratégiques qui animent le cœur de métier

    C’est pourquoi de plus en plus d’entreprises et de collectivités publiques en viennent à remettre en cause l’utilisation de progiciels standards pour leurs applications stratégiques et processus critiques qui sont au cœur de leur source de différenciation et de création de valeur. Simplifier et fluidifier l’exécution des processus métiers en mode « Entreprise étendue » exige de pouvoir sortir des canevas préétablis ne laissant pas suffisamment de place à la personnalisation, et d’agir sur de nombreux éléments liés aux flux de données, aux workflows collaboratifs et à leur automatisation.

    Les retours d’expérience des entreprises les plus digitalisées montrent qu’elles se sont réapproprié leurs applications stratégiques en créant des solutions sur mesure parfaitement adaptées à leurs enjeux.

    Changer de paradigme pour le choix des technologies

    Ce mouvement s’inscrit aussi dans la tendance engagée depuis longtemps de recourir à des solutions disponibles dans le Cloud, qui n’a fait que se renforcer en 2020. En revanche, il s’accompagne désormais d’une nouvelle réflexion visant à utiliser des technologiques plus responsables et qui ne se limitent pas seulement au concept du « Green IT » mais qui englobent des notions de « sobriété numérique » et sont résolument plus collaboratives et partagées.

    C’est ainsi que le recours aux technologies Open-source ne cesse de s’accélérer pour les outils d’entreprise. Très largement démocratisées ces dernières années grâce à la croissance exponentielle du Web, elles sont aujourd’hui de plus en plus perçues comme source d’innovation permanente, d’évolutions fréquentes et de fonctionnalités plus riches séduisant davantage les DSI.

    Développer l’influence de la DSI pour transformer l’organisation et son savoir-faire

    Dans un tel contexte, la capacité de la DSI à accélérer la concrétisation des besoins métiers et plus largement, la transformation numérique globale de l’organisation, devient essentielle. Le taux de satisfaction des utilisateurs, internes et externes, devient ainsi un révélateur essentiel de l’adéquation des outils fournis et donc de la capacité de création de valeur de la DSI. Or, combien d’organisations la mesure vraiment ? Le poids des directions métier dans les projets IT, voire leur autonomie pour recourir à certains outils Cloud, impacte les relations et la gouvernance du système d’information.

    La manière de mener les projets informatiques est en train de changer, et les DSI sont de plus en plus amenés à jouer un rôle de chef d’orchestre dans le succès des projets de transformation numérique. 2021 marquera donc sans aucun doute, une nouvelle étape dans l’odyssée de la digitalisation…

    Tous ces conseils et bonnes pratiques sont détaillés dans le livre blanc d’Anakeen : « 2021 : L’odyssée de la digitalisation » 

    [1] https://www.delltechnologies.com/fr-fr/perspectives/digital-transformation-index.htm
    [2] https://www.cigref.fr/publication-strategies-servicisation-si-transformation-en-offre-services-pour-entreprise-et-partenaires

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png