Publicité

Confiance Numérique : les détails de la journée de webinaires organisée par Archimag

  • confiance_numerique.png

    Poignée de main
    Cette journée de séminaire sera l’occasion de faire le tour des technologies liées à la confiance numérique.
  • Aujourd’hui, plus que jamais, la confiance numérique fait partie des préoccupations majeures des organisations. Entre les cybermenaces, la généralisation du travail à distance, l’essor des usages digitaux, la multiplication des canaux de vente, l’évolution du comportement des fraudeurs, les vulnérabilités des réseaux, accès et systèmes, et les fuites de données, les organisations se retrouvent confrontées à un véritable tsunami sécuritaire face auquel elles doivent agir. 

    Cette journée de séminaire sera l’occasion de comprendre, que dans un monde de plus en plus dématérialisé où il devient difficile de différencier le “vrai du faux”, il existe des mécanismes et des technologies capables de prouver la validité d’un document, de garantir son intégrité (signature électronique, coffre-fort numérique, envoi recommandé électronique, cachet électronique, SAE, etc.) et d'assurer sa pérennité. Cette confiance numérique est par ailleurs encadrée par des lois, des textes, des labels et des certifications comme le règlement eiDAS, la norme NF Z42-026 sur la copie fidèle, ou encore le RGPD. Ils seront eux aussi au cœur des débats de cette journée dont voici le programme détaillé : 

    9h30 - 10h30 : Signature électronique, coffre-fort numérique, archivage : des compléments indispensables
    La signature électronique est devenue un outil de confiance indispensable pour les organisations engagées dans des démarches de dématérialisation complète. Le contexte de pandémie et de télétravail a apporté la preuve à la fois de son efficacité et de sa capacité à affronter d’importantes volumétries et à se démocratiser. Cette table ronde montrera en quoi la signature électronique est un vecteur de confiance et comment sa complémentarité avec le coffre-fort numérique peut-être profitable. Une véritable synergie BtoBtoC.
    Intervenants : Amélie Frezier (FNTC), Frédéric Ollivier (Docaposte) et Bertrand Dolbeau (Digiposte)

    11h30 - 12h30 : Le système d’archivage électronique ou Vitam, piliers de la confiance numérique
    Quels constats peut-on porter aujourd’hui sur la confiance numérique ? Quelles sont les attentes des collaborateurs ? Le 10e baromètre Serda-Archimag sur la gouvernance de l’information et des données, présenté par Serda Conseil, donne l’état des lieux. Mais un système d’archivage électronique ne s’improvise pas. Les sociétés Tessi et Xelians rappellent quel périmètre documentaire il peut concerner et pour quels usages. La signature électronique et son archivage réclament, en effet, un soin particulier. Côté outils, la plateforme Vitam montre son adaptabilité pour le secteur public comme pour le secteur privé.
    Intervenants : Victor Ablard-Chauvet (Serda Conseil), Romain Le Formal (Tessi), Hervé Streiff (Xelians)

    14h00 - 15h00 : Signature électronique : ses challenges et ses cas d’usage dans la sphère publique
    Après une introduction sur la façon dont la crise sanitaire, le travail à distance et la digitalisation ont accéléré l’usage de la signature électronique, Lex Persona et LuxTrust vous présenteront plusieurs cas d'usage dans la sphère publique. Avec, d'un côté, le retour d'expérience du Ministère de la Culture concernant le déploiement d'une solution de signature électronique dédiée à la gestion du patrimoine français. De l'autre, deux cas d'usage, en France (EDF) et en Belgique, avec deux organisations publiques face aux défis de la digitalisation avec des contraintes réglementaires différentes. 
    Intervenants : Imane Pasquier (Lex Persona), Polina Grigorieva (Ministère de la Culture), Frédéric Tourret (LuxTrust)

    15h00 - 15h30 : Guichet Juridique
    Des réponses concrètes à toutes vos questions en live avec le cabinet Caprioli & Associés

    15h30 - 16h30 : KYC et fraude documentaire : quelles technologies pour sécuriser l’entrée en relation client ?
    L’application du KYC reste un défi pour bon nombre d'entreprises dans la mesure où il recouvre un nombre important d’obligations plus ou moins contraignantes (vérification des identités, justificatifs divers à fournir, etc.) à intégrer dans la relation client. Le sujet n’est peut-être pas nouveau, mais bénéficie actuellement d’innovations. Plusieurs technologies peuvent, en effet, s’intégrer dans ce processus de contrôle et visent à rendre l’entrée en relation client plus fluide et plus fiable, dont la blockchain et vidéo-identification.
    Intervenants : Stéphane Gasch (FNTC), Eric Jamet & Romain Le Formal (Tessi), Clément Bruneau (Archipels), Leïla Bendiad (ViaLink).

    Pour vous inscrire à cette grande journée, c'est ICI.

    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png