Publicité

Microsoft acquiert RiskIQ pour plus de 420 millions d’euros

  • microsoft.jpg

    Microsoft-acquiert-RiskIQ-pour-plus-420-millions-euros
    Microsoft rachète la start-up de cybersécurité RiskIQ pour 420 millions d'euros
  • Face à l’explosion des cyberattaques, Microsoft s’apprête à racheter RiskIQ un acteur présent sur le marché du phishing, de la fraude et des logiciels malveillants.  

    Microsoft a annoncé l’acquisition de la société RiskIQ spécialisée dans la sécurité en ligne pour un montant de 500 millions de dollars (422 millions d’euros). RiskIQ est présent sur le marché du phishing, de la fraude, des logiciels malveillants et compte Facebook, BMW AG, American Express, Box, BNP Paribas et la Poste américaine comme clients.  

    Microsoft améliore sa cybersécurité  

    Cette acquisition permettra aux clients de Microsoft de défendre leur patrimoine numérique contre les cybermenaces croissantes. Elle apportera également une aide aux clients communs à construire une vue plus complète des menaces mondiales pour leurs entreprises, à mieux comprendre les actifs vulnérables face à internet et à créer des informations sur les menaces de classe mondiale.  

    Microsoft fournit également une sécurité basée sur le cloud avec Microsoft 365 Defender, Microsoft Azure Defender et Microsoft Azure Sentinel. L’acquisition de RiskIQ renforce et élargit le portefeuille de services de Microsoft.   

    “Nos capacités combinées permettront une protection, des enquêtes et une réponse de premier plan contre les menaces d’aujourd’hui.”, déclare Elias Manousos, cofondateur et PDG de RiskIQ.   

     
     

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    Archimag-346-cybersécurité
    Rendant les organisations plus numériques que jamais, la pandémie profite aussi à la cybercriminalité. Les faits de cyberattaques augmentent de manière exponentielle, faisant prendre conscience de la vulnérabilité des systèmes d’information. Entreprises, administrations, collectivités territoriales, hôpitaux mesurent l’ampleur des risques. Les mises en garde sont à la fois européennes et étatiques et relèvent aussi de la gouvernance de l’information et des données. Mais qui sont les cyberattaquants ? Les hackers éthiques ? À chacun d’appliquer conseils et bonnes pratiques, et de s’équiper de solutions de protection.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Couv demat 2020.png