Publicité

IA : les entreprises françaises sont (très) en retard

  • ia-entreprises-francaises-sont-tres-en-retard.jpg

    IA-entreprises-françaises-sont-très-en-retard
    Seulement 4 % des entreprises françaises sont totalement équipées pour déployer des solutions intégrant l'IA. (freepik)
  • La dernière étude de Cisco analyse le niveau de préparation des entreprises concernant l’adoption et l’exploitation de l’intelligence artificielle (IA). Elle révèle que les entreprises françaises sont à la traîne de leurs concurrentes européennes.

    90 % des entreprises françaises font du déploiement de solutions d’intelligence artificielle (IA) une urgence. Pourtant, l’étude AI Readiness Index de Cisco révèle que seulement 4 % des entreprises en France sont réellement préparées à l’adoption de l’IA (contre 8 % des entreprises à l’échelle européenne), plaçant ainsi l’Hexagone dans les trois derniers pays d’Europe. Selon cette étude, le haut du classement est occupé par la Suède (22 %), le Royaume-Uni (10 %), l'Allemagne et la Suisse (7 % chacun).

    “La France possède tous les talents pour être un leader en IA, mais cela exige un engagement ferme de nos entreprises à augmenter nos méthodes de travail et à investir dans l'avenir. Il est crucial de saisir cette opportunité pour ne pas se laisser distancer dans cette course rapide où l’IA a déjà commencé à redéfinir le paysage économique mondial”, explique Guillaume de Saint Marc, vice-président engineering de Cisco France. 

    En retard dans la réglementation

    L’étude de Cisco classe les entreprises en fonction de leur niveau de préparation à l’IA : pionnières (complètement prêtes), chasseuses (modérément prêtes), suiveuses (peu prêtes) et retardataires (non prêtes).

    Côté français, l’étude estime que 6 % des entreprises sont “pionnières” en gouvernance de l’IA et 18 % considérées comme “chasseuses”.  En effet, seulement 21 % des entreprises françaises possèdent une réglementation concrète concernant l’usage de l’IA, tandis que 53 % ont un règlement se disant “modéré” 

    Comment se préparer 

    L’étude met en avant la nécessité d’adopter au plus vite la culture de l’IA au sein des entreprises françaises. Pour ce faire, 85 % d’entre elles investissent dans la formation de leur personnel. 

    Le développement des compétences des employés doit s’accompagner d’un plan solide. Pour le moment, 59 % des sociétés françaises ont une stratégie ou en élaborent une. De plus, 21 % indiquent avoir investi plus de ressources dans l'IA.

    À lire sur Archimag
    Les podcasts d'Archimag
    Le Syndicat intercommunal d'énergies de Maine-et-Loire (SIÉML) s’est lancé dans un grand projet d’archivage électronique en 2023. L’opportunité de réduire l’impact carbone tout en optimisant les processus est apparue au cours du projet. Agnès Arendo, archiviste et déléguée à la protection des données du SIÉML, revient sur la mise en route et les grandes étapes de ce chantier.

    supplement-confiance-numerique-270500.png