Trouver un emploi grâce aux réseaux sociaux, mythes et réalités

  • Une étude du cabinet de recrutement StepStone rapporte que les réseaux sociaux ne seraient pas un vecteur d’embauche très efficace. Pourtant, la vigilance doit être de mise pour les candidats car les recruteurs les utilisent pour influencer leur décision.

    Les réseaux sociaux sont-ils un atout pour trouver un emploi ? La plupart des candidats à l’embauche (81 %) pensent que oui, multipliant leur présence sur différents médias sociaux, spécialisés ou non, tels que LinkedIn, Facebook, Viadeo ou encore Twitter.

    Le cabinet de recrutement en ligne StepStone s’est intéressé à cette question dans son étude "Quel retour sur investissement du recrutement via les réseaux sociaux en Europe en 2013", publiée hier.

    2 % seulement de postes pourvus

    Elle montre en premier lieu que les réseaux sociaux ne permettent pas aux entreprises de recruter. En effet, seuls 2 % des postes vacants trouvent preneurs via les médias sociaux, "contre 24 % pour les ressources internes et 21 % pour les sites d’emploi".

    StepStone précise que "les réseaux sociaux sont plutôt un canal supplémentaire à utiliser parallèlement à d’autres supports de recrutement".

    En revanche, les réseaux sociaux semblent disposer d’un grand pouvoir d’influence sur la décision des recruteurs : en effet, 73 % des entreprises affirment s’en servir pour évaluer le profil des candidats. Ils auraient une influence positive dans 50 % des cas, et une influence négative dans un cas sur quatre.

    Attention au contenu publié !

    Ce qui pose problème dans la plupart des cas ? Des commentaires ou des images inappropriés sur la page profil du candidat. La contradiction des informations contenues dans le CV et celles publiées sur le profil sont également des motifs de rejet sans appel. 

    A quoi sont attentifs les recruteurs ? A la description des qualifications, aux compétences en communication et aux recommandation de tierces personnes.

    En conclusion, StepStone insiste sur la vigilance à adopter de la part des candidats à l’embauche vis à vis de leur comportement sur les réseaux sociaux : "bien qu’elles en soient conscientes, seul un tiers des personnes interrogées adaptent leur communication en conséquence".

    D’après l’agence, près d'une personne sur quatre ignore comment changer ses paramètres de confidentialité sur les réseaux sociaux. Des compétences primordiales à acquérir au plus vite !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    76
    des répondants à notre grande enquête sur les professionnels de l'information et l'entrepreneuriat affirment être attirés par le statut d’entrepreneur (créateur d’entre-prise, indépendant, freelance, etc.).

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Baromètre emploi

    baromètre bloc.png

    Les derniers CV

    Documentaliste recherchiste débutant

    Juriste en reconversion professionnelle, je m'oriente vers le métier de documentaliste-recherchiste à temps partiel en télétravail.


    Documentaliste / Chef de projet GED

    Ingénieure documentaliste actuellement à la recherche active d'une nouvelle opportunité professionnelle, d'un nouveau défi à relever.

    Titulaire d'une maîtrise en Droit des affaires et d'un Master 2 en Documentation numérique, je suis forte d'une expérience professionnelle de 3 ans en tant que Chargée de veille scientifique et technique, chargée d'études documentaires, chef de projet SI Archives et Documentaliste.


    Analyste veille - Intelligence Economique

    Analyste en Intelligence stratégique et économique à la recherche active d’une nouvelle opportunité professionnelle. 

    Passionnée par l’univers du web et de la data, j’ai acquis au cours de mes expériences professionnelles en tant que Responsable en veille stratégique et économique, une expertise en recherche et collecte d’informations pertinentes et à forte valeur ajoutée ainsi qu’en restitution de données sous forme graphique, orale ou écrite avec propositions de recommandations stratégiques.


    archiviste ; e-archiviste

    [Avril 2019]

    • E-archiviste : 21 mois d'expérience (CDD/CDI à temps plein)
    • Archiviste papier : 15 mois (stages, contrat de professionnalisation)
    • Records manager : connaissances théoriques (master Archives Paris 8)
    • En bibliothèque, équivalent agent de catégorie C : 14 mois (stage, service civique)
    • Veilleuse active sur l'archivage, la valorisation patrimoniale, la data, l'Intelligence Artificielle, le cadre législatif et normatif français et européen...

    Archiviste

    Madame, Monsieur,

    Archiviste de formation, je travaille au sein d'un établissement d'enseignement supérieur depuis 10 ans. Je suis titulaire de mon poste en tant qu'assistant ingénieur (personnel itrf, BAP F). Je souhaite aujourd'hui apporter à votre établissement mon expérience acquises depuis 2009.

    Je me tiens à votre disposition pour toutes informations complémentaires et envisager tout projet de mutation ou détachement qui correspondrait à mes qualifications.

    Cordialement

    Adrien Flamme